Ankara : le musée ethnographique



Ankara : le musée ethnographique

Le musée ethnographique d’Ankara a pour mission de conserver le patrimoine culturel turc et de promouvoir l’art turc des Seldjoukides à nos jours. Il accueille pendant 15 ans la dépouille d’Atatürk, père fondateur de la République de Turquie, avant son transfert à Anitkabir, son mausolée. Le musée abrite de nombreuses pièces exceptionnelles qui attirent des milliers de visiteurs. Il est situé sur la colline où se trouve le cimetière musulman de Namazgâh.

Le bâtiment

L’édifice est construit par l’architecte turc Arif Hikmet Koyunoğlu entre 1925 et 1928. On l’ouvre au public pour la première fois le 18 juillet 1930 avant d’être fermé en 1938 quand on y dépose le corps d’Atatürk. Le musée est rouvert en 1956 après le transfert de la dépouille du célèbre politicien turc à son mausolée.

Le bâtiment est rectangulaire, avec une coupole et un fronton en marbre ciselé. On y pénètre par trois entrées portant quatre colonnes. Un escalier de 28 marches permet d’accéder à l’intérieur. On peut y voir la statue de bronze d’Atatürk à cheval.

De nombreuses salles sont disposées de façon symétrique autour d’une belle cour, ce qui embellit davantage l’intérieur du bâtiment.

es collections

Le musée expose des collections de plusieurs époques qui ont marquées la vie politique, culturelle, religieuse et sociale turque. On peut y voir notamment le trône du sultan Seldjoukide Keyhüsrev III (XIIIe siècle), le sarcophage d’Ahi Şerafettin (14ème siècle), l’autel de la mosquée de Taşhur Pacha, et la porte de la medersa Çelebi Sultan de Merzifon (15ème siècle).

On y découvre également des costumes de diverses régions d’Anatolie, des chaussettes de la région de Silva, des robes de mariée, des accessoires de rasage pour les mariés, des ceintures, des sacs, des collections de tapis Kilims, des ouvrages en métal du XVe siècle, des armes ottomans comme des flèches et des arcs, des exemples de calligraphie turque, des objets ayant servi à des ordres religieux ainsi qu’à des sectes mystiques.

Vous pouvez visiter la bibliothèque pour en apprendre davantage sur la civilisation turque grâce aux nombreux ouvrages ethnographiques, folkloriques et d’histoire de l’Anatolie.


En savoir plus :