Week-end à Lyon
Accueil du site > Europe > Week-end à Lyon

Week-end à Lyon




Week-end à Lyon

La ville de Lyon est située au centre-est de la France, au confluent du Rhône et de la Saône. C’est le chef-lieu du département du Rhône et de la région Rhône-Alpes. Elle est la troisième ville de France par sa population. Ancienne capitale des Gaules au sein de l’empire romain, cette cité a préservé un important patrimoine architectural allant de l’ère romaine en passant par la Renaissance jusqu’au vingtième siècle. On ne s’ennuie pas dans cette ville hautement touristique.

Visite des sites historiques

Construite en 1896, Notre-Dame de Fourvière est l’un des monuments les plus représentatifs de la ville. Il porte une vierge dorée gigantesque, ce qui n’est pas sans raison. Pierre Bossan qui le bâtit, le fit en l’honneur de la Vierge Marie. La Basilique possède 4 tours octogonales et démontre plusieurs styles architecturaux.

L’extérieur peu impressionnant, conduit au dépaysement à l’intérieur, où on est fasciné par la somptuosité du décor d’origine byzantine. On y découvre des sculptures et mosaïques dévoilant l’histoire des Saints Lyonnais, de Jeanne D’Arc et de Marie.

Aussi appelée la Cathédrale Saint-Jean, la Primatiale Saint Jean est située au centre du vieux Lyon et était le siège du primat des Gaules. Sa construction a traversé trois siècles (de 1175 à 1481) et mêle le style gothique à l’architecture romane. Ses vitraux et la rosace centrale de sa façade sont d’une admirable beauté. La grande curiosité de l’édifice est son horloge astronomique, réalisée à la fin du XVIe siècle. Elle indique la date, les positions de la lune, du soleil, de la terre et des étoiles au-dessus de la ville de Lyon.

La cathédrale fut le lieu où se déroulèrent plusieurs événements majeurs dans l’histoire européenne. En 1316, le Pape Jean XXII y fut couronné. Elle abrita le mariage d’Henri IV et de Marie de Médicis le 13 décembre 1600. En 1622, Richelieu y a reçu sa barrette de cardinal.

Les autres attractions à Lyon

Le musée des Beaux Arts est situé en plein cœur du centre ville historique, occupant les bâtisses d’une ancienne abbaye royale du XVIIe siècle (l’abbaye des Dames de Saint-Pierre). Auparavant ce fut un lieu d’apprentissage pour les dessinateurs engagés par la Fabrique Lyonnaise. Il est ouvert au public depuis 1803 et contient un grand nombre de collections d’œuvres d’arts d’Europe. L’ensemble des œuvres est logé dans 70 salles étalées sur 7 000 m2 et partagé en 5 départements : le département des antiquités, le département des objets d’art et des sculptures, le Médailler, les sculptures des XIXe et XXe siècles et la collection des peintures (du XIVe siècle jusqu’aux années 1980).

Le musée Gadagne est un bel édifice de Renaissance situé au cœur de la ville. Il se compose de deux musées majeurs : le musée de l’histoire de Lyon et le musée des marionnettes du monde.

Le musée d’histoire retrace le passé de la ville depuis le moment où elle devint la capitale des Gaules jusqu’à nos jours. On découvre l’évolution de la ville dans tous ses aspects : urbanisation, économie, politique, culture, etc. C’est un point de départ pour explorer Lyon. Le musée des marionnettes du monde possède une collection de plus 2 000 marionnettes en provenance des quatre coins du monde avec plus de 1 000 décors, castelets, costumes, accessoires, manuscrits, etc. La présentation des collections se fait avec des archives de scènes filmées et des projections didactiques. Le petit théâtre de Gadagne reçoit aussi des marionnettistes contemporains.

L’Institut Lumière se trouve dans la demeure familiale des Lumière, Auguste et Louis, qui firent de Lyon le berceau du cinéma en inventant la cinématographie en 1895. On y découvre leurs incroyables inventions notamment, le cinématographe, les premières photographies en couleur, etc. Le dernier vestige des usines Lumière, Le Hangar du Premier-Film, a été transformé en grande salle de cinéma où sont projetés de grands films classiques et rares ainsi que de grandes rétrospectives. Les cinéphiles sont bien servis !

Le parc de la Tête d’Or est le plus grand parc de France situé au cœur d’une ville (117 hectares). Il comprend trois grands domaines, le parc zoologique, le jardin botanique et la roseraie. Ces différentes parties furent créées respectivement en 1865, 1887 et 1961. L’origine de son nom est tirée de la tradition qui dit qu’une tête de Christ en or y aurait été enterrée. C’est Denis Buhler, architecte paysagiste, qui le réalisa. Le parc a gardé son aspect initial jusqu’à aujourd’hui. Son lac et ses rives, ses grandes allées aux arbres centenaires ainsi que ses trois composantes n’ont guère changé.

La place des Terreaux est un symbole de la ville de Lyon dont le nom vient du latin terralia, un attribut (du XVe – XVI e siècle) destiné au talus qui longeait le fossé liant le Rhône et la Saône. L’histoire de cette place est liée à celle de l’abbaye de Saint-Pierre créée au VIIe siècle. Elle ressemblait à un domaine fortifié au XIVe siècle. A la Renaissance, c’était un endroit où se tenaient les marchés. Au XVIIIe et XIXe siècle, le terrain est transformé en place publique après qu’on l’ait pavé. Il devient alors le centre administratif et économique de la ville. Elle accueille la fontaine de Bartholdi (créateur de la statue de la liberté) en 1892. En 1994, elle connut de grands aménagements.

Aujourd’hui, elle est le lieu de prédilection des noctambules de la ville grâce à ses commerces et ses terrasses.

Où boire et manger à Lyon ?

Quelques restaurants proposent des bonnes bouffes : à la rue des marronniers, «  Chez Mounier  » propose ses délicieux mets avec un bon rapport qualité prix. «  Café des fédérations  » est l’un des plus vieux bouchons de la ville qui demeure parmi les meilleurs restaurants de Lyon. On sert des repas authentiques, traditionnels, généreux et savoureux.

«  Le vin des vivants  », «  Le court-circuit  », «  Vin’ temps  » sont autant d’endroits où vous pourrez vous abreuver aisément. Sans oublier L’Auberge du Pont de Collonges, mythique restaurant 3 étoiles du chef Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d’Or.

Où dormir à Lyon ?

«  Le boulevardier  », «  Hôtel central de Lyon  », «  Coté hôtel  » etc. possèdent des chambres confortables et font un bon accueil avec des tarifs intéressants pour rendre votre séjour très agréable.

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org