Week-end à Moscou
Accueil du site > Europe de l’Est > Week-end à Moscou

Week-end à Moscou




Week-end à Moscou

Moscou, capitale de la Fédération de Russie, est la plus grande ville d’Europe avec 12 millions d’habitants (chiffre de 2103). Elle est située dans la partie occidentale du pays, sur la rivière Moskova dont elle porte le nom. La ville est le siège économique, politique et universitaire de la Russie.

Cette cité possède de nombreux atouts touristiques : sa partie ancienne se trouve sur la colline qui surplombe la rive gauche de la Moskova, lieu abritant le Kremlin et la place Rouge. Visitez cette ville qui vous ouvre les portes du plus grand pays du monde.

Visite des sites de Moscou

Le château de Kouskovo

Le château de Kouskovo, ancienne résidence construite en 1777, se dresse au milieu d’un parc à la française. De style néoclassique, l’intérieur du bâtiment est fortement compartimenté. On y trouve 12 salons et 2 appartements magnifiquement décorés par de grands peintres dont des maitres français. Le parc réalisé entre 1750 et 1780 rappelle le jardin de Versailles, dont il s’inspire. Il contient de belles statues, de superbes roseraies, des pavillons

Le Kremlin

Le Kremlin est la plus célèbre forteresse urbaine, au cœur de Moscou. Résidence officielle des Tsars, puis des dirigeants de l’URSS, cette ancienne citadelle est aujourd’hui le centre politique de la Fédération de Russie, la résidence officielle et le lieu de travail du président Russe. Il conserve les œuvres de la vieille architecture russe depuis le XVe siècle ainsi que des collections uniques de musées. Les nombreuses tours de ses bâtisses captivent les visiteurs par leur couronnement spectaculaire, appliqué au XVIIe siècle quand le domaine abandonne sa fonction de forteresse pour devenir une résidence d’apparat.

L’ensemble regroupe la Cathédrale de l’Annonciation, la Cathédrale de l’Archange Saint-Michel, le Palais des Armures, la Chambre du Patriarche, la collection « Archéologique du Kremlin de Moscou », entre autres.

La Place Rouge

L’origine du nom de la Place Rouge n’a aucun rapport avec le rouge des bâtiments qui la bordent, ni même avec le communisme. C’est simplement une façon de dire « belle place » en russe, car dans cette langue le rouge signifie aussi « beau ». Cette place représente le centre de Moscou. Dans les environs, on trouve de célèbres édifices : le Kremlin, la cathédrale Saint-Basile le Bienheureux, Kitaï-gorod, le musée d’Histoire avec la porte de la Résurrection, détruite sous Staline et rebâtie dans les années 1990. Au centre de la place, on découvre le mausolée de Lénine, embaumé après sa mort.

Son emplacement actuel était autrefois investi par les faubourgs de la forteresse du Kremlin. Après le grand incendie de 1493 qui a ravagé les lieux, les habitations ne sont pas reconstruites et l’espace est transformé en marché. La place recevait alors des manifestations importantes comme l’intronisation des Tsars.

Aujourd’hui, on peut se balader sur la Place Rouge qui accueille les grandes parades militaires et les défilés patriotiques.

La cathédrale Saint-Basile

Construite en 1555, la cathédrale Saint-Basile le Bienheureux, appelée aussi la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, se présente comme le symbole de l’architecture traditionnelle russe. De ses 65 mètres de haut, elle se dresse remarquablement sur la place Rouge avec ses neuf coupoles principales, de formes différentes et ornées chacune de couleurs vives.

L’église était blanche à l’origine, avec des coupoles dorées. Mais les rénovations effectuées au XVIe et XVIIe siècles ont changé son aspect en lui donnant davantage de prestige. L’édifice a une apparence asymétrique, voire incohérente de par son orientation à angle droit par rapport à l’axe de la place Rouge. Mais vu de l’ouest, on est étonné de constater la symétrie de l’architecture, une disposition qu’on retrouve aussi dans le somptueux intérieur du monument.

Les briques rouges qui constituent le corps de la cathédrale se laissent découvrir par endroit. En réalité le bâtiment regroupe huit églises distinctes, chacune avec une tour. Chaque chapelle annexe représente l’une des huit batailles de la conquête du Khanat de Kazan.

Le palais des armures

Construit par l’architecte Konstantin Thon en 1851, le palais des armures présente une façade d’apparat et se trouve dans l’enceinte du Kremlin. A l’époque, on y produisait et conservait les armes de défense de la garde royale (vers 1508). Ce palais abrite aujourd’hui une grande collection de trésors acquis par les princes et les Tsars au fil des siècles : armes, armures, trônes, la fameuse collection d’œufs de Fabergé, ou encore des chefs-d’œuvre de joaillerie dont le célèbre diamant d’Orlov.

Plus grand musée historique de la Russie, le musée historique d’Etat présente l’histoire et la culture russe dans son aspect multinational de son origine à aujourd’hui. Le musée se situe entre la Place Rouge et la place du Manège. Les objets des collections qu’il renferme se comptent en millions, allant des reliques de tribus préhistoriques aux œuvres d’arts accumulées pendant la dynastie des Romanov.

Le Couvent de Novodievitchi

Le Couvent de Novodievitchi, construit dans un style baroque moscovite durant le XVIe et le XVIIe siècle, est un des monastères constituant le système défensif de la ville. Son histoire est intimement liée à celle de la Russie, au plan politique, culturel et religieux.

L’intérieur de l’édifice montre une décoration très riche, un beau cadre dans lequel on apprécie sans mesure une impressionnante collection de tableaux et d’objets précieux. On finit la visite dans sa vaste bibliothèque consacrée à la vie des dynasties des Tsars et à l’histoire du pays.

Le mont Poklonnaïa

Le mont Poklonnaïa, avec ses 171 mètres de haut, fait partie du paysage environnant de la capitale russe. Cette colline accueille le parc de la Victoire, un musée en souvenir de la Deuxième Guerre mondiale et une église orthodoxe, Saint-Georges le Victorieux (la première bâtie après la révolution d’Octobre). Son appellation vient du mot russe « s’incliner » : une ancienne tradition voulait que toute personne entrant ou sortant de la ville s’incline devant elle. C’est sur ce mont que Napoléon attendit en vain pour avoir les clés du Kremlin en 1812.

Le domaine du Kolomenskoïe

Le domaine du Kolomenskoïe est un site historique situé à 10 km au sud du centre-ville de Moscou. Cet endroit exceptionnel comprend un parc et un ancien village avec plusieurs églises orthodoxes. Ce magnifique ensemble architectural bâti aux XVIe et XVIIe siècles était le lieu de retraite estival des princes et Tsars moscovites. On y découvre le Musée de l’architecture de bois, la demeure où vécut Pierre le Grand et une superbe église, l’église de l’Ascension érigée à l’occasion de la naissance du Fils de Basil III (monument classé site mondial de l’UNESCO).

Les bonnes adresses à connaitre à Moscou

Pendant votre séjour à Moscou, passez au restaurant Oblomov. Vous y dégusterez sa délicieuse cuisine dans une ambiance très agréable. Pour boire un coup, n’hésitez pas à vous rendre à « Sorry Babushka ». Vous cherchez un bon endroit où dormir ? Faite un tour à Napoleon Hostel ou à Home Hostel.

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org