Accueil du site > Europe de l’Est > > Moscou : Couvent de Novodievitchi

Moscou : Couvent de Novodievitchi




Moscou : Couvent de Novodievitchi

Le couvent de Novodievitchi est le monastère le plus connu de Moscou. On l’appelle aussi « monastère Bogoroditse-Smolenski ». L’édifice resté intact depuis plus de 3 siècles, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO en 2004.

Présentation du couvent de Novodievitchi

Il est fondé en 1524 par le Grand-prince Vassili III en souvenir de la conquête de Smolensk en 1514. Sa construction est comparable à une forteresse, ce qui lui vaut d’être un important point de défense de Moscou pendant la période moscovite.

Le couvent est connu pour avoir accueilli beaucoup de dames de l’aristocratie russe et de clans boyards, obligées de se voiler. On peut citer Irina Godounova, femme de Fédor 1er. Elle y reste avec son frère Godounov jusqu’à la prise du pouvoir par ce dernier.

Durant la période impériale, en 1812, des soldats français de l’armée napoléonienne veulent détruire le couvent, ils en sont empêchés par les religieuses qui sauvent le domaine.

Après la fermeture du couvent en 1922 par les Bolcheviks, le monastère est d’abord transformé en Musée de l’émancipation de la femme, puis en 1926 en musée d’art et d’histoire. En 1934, il est rattaché au Musée historique d’Etat et ses bâtiments sont transformés en appartements. Les religieux y reviennent en 1984, mais certains de ses édifices sont toujours associés au Musée historique d’Etat.

La plus grande curiosité du monastère est la cathédrale Notre-Dame de Smolensk, le plus ancien et le plus grand édifice religieux du domaine. Ses fresques comptent parmi les plus belles de Moscou et ses loges abritent des peintures de grands maitres russes comme Simon Ouchakov et Constantin Zoubov.

Son cimetière est le lieu de sépulture choisi par la noblesse russe, vous y trouvez les tombes de grands personnages tels que Pierre Kropotkine, Nikita Khrouchtchev.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org