> > > Lyon, les pentes de la Croix Rousse

Lyon, les pentes de la Croix Rousse



Lyon, les pentes de la Croix Rousse

En séjour du côté de Lyon, vous ne pouvez absolument pas râter le 1er arrondissement , niché au cœur de la Presqu'île entre l'Hôtel de Ville, l'Opéra, la Place des Terreaux. Vous ne manquerez pas non plus le 4eme arrondissement et plus particulièrement la Croix Rousse. Mais ce qu'il ne faudra surtout pas occulter c'est le centre névralgique du Lyon bobo, du Lyon culturel, du Lyon alternatif ... les pentes de la Croix Rousse.

Lors de votre visite de Lyon, vous ne manquerez pas l'occasion de visiter la célèbre Croix Rousse, la colline qui domine le Rhône et la Saône. Les panoramas offerts sur la ville, quant vous êtes au lieu-dit du Gros Caillou ou encore au Parc des Chartreux sont juste imprenables !

Mais c'est en redescendant à pied de la Croix Rousse vers le centre ville (Hôtel de ville) que vous pourrez découvrir les pentes de la Croix-Rousse, qui nous conduisent au cœur du 1er arrondissement de Lyon (69001), et qui ont été inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999.

Histoire du quartier

C'est d'abord l'histoire qui fait la popularité du quartier. En effet, cette colline a accueilli des ateliers dans les canuts [1], et elle a été témoin des luttes de ces travailleurs de la soie qui influenceront les grands mouvements de pensée sociale du 19eme siècle.

En parcourant les rues de ce quartier profondément ancré dans la pente de la colline, vous trouverez des zones anciennes avec des rues étroites entre de hauts bâtiments criblés de traboules [2], de parcs et de jardins et des zones plus modernes. Vous traversez les hauts bâtiments remplis de nombreuses fenêtres qui ont été conçues pour accueillir des canuts et les métiers à tisser impressionnants inventés par Jacquard.

Dans le sens de la pente, les bâtiments sont traversés par les fameuses traboules exclusivement piétonnières. La ville de Lyon a décidé en juin 1994, de mettre en œuvre la Restauration d'un circuit de six traboules partant de la place Colbert en reliant la place des Terreaux. La plus célèbre traboule est sans aucun doute la cour des vorace, qui est une curiosité architecturale. Cette cour d'immeuble lyonnais présente un monumental escalier à volées libres de 6 étages.

Vous découvrirez également les vestiges de l'occupation romaine avec l'amphithéâtre des Trois Gaules. Construit autour de 19 avant JC c'est le plus ancien des amphithéâtres gallo-romains. C'est là que Sainte Blandine et les premiers chrétiens fûrent martyrisés.

Un quartier culturel et vivant

Mais ce n'est pas tout, la colline regorge d'attractions.
Vous pourrez notamment voir les Subsistances, un ancien couvent du XVIIe siècle réaffecté en espace culturel, la résidence Villemanzy et son magnifique parc, ancien monastère et hôpital militaire transformé en une résidence hôtelière depuis 1988. Plus à l'ouest sur la colline, vous découvrirez l'église Saint-Bruno des Chartreux exemple du baroque français, avec son dôme construit au XVIIIe siècle par Soufflot.

Le quartier des pentes de la Croix-Rousse reste indéniablement aussi ancré dans son temps. Il regorge de petits cafés, salons de thé, chicha, restaurants de tous horizons, mais aussi de nombreux théâtres (nombril du monde, clochards célestes ...) où sont testés chaque semaine de nouvelles productions, des salles de concerts qui ne trainent plus toute la nuit comme il y a encore 15 ans, mais qui réussissent à faire venir les lyonnais dans le quartier chaque soir (Grooverie, Valseuses, Raspoutine, Bec de Jazz ...). Les touristes aussi s'y pressent que ce soit dans les lieux cités plus haut ou tout simplement dans un parc pour prendre un moment de répit en surplombant la ville (Parcs Villemanzy, Chartreux, Gros Caillou, Belle vue ...)

Vous ne pourrez pas non plus manquer l'expression artistique murale. Les pentes regorgent de graffitis, mais il faut aussi noter que les muralistes lyonnais connaissent une grande notoriété internationale. on notera par exemple sur le boulevard des canuts le superbe mur peint retraçant les traces de mémoire et l'identité du quartier, ou encore, en bas des pentes, rue de la Martinière, la fresque des lyonnais, représentant les personnages locaux ayant marqué l'histoire.

Les pentes de la croix-rousse, avec de bonnes chaussures

Les pentes de la Croix-Rousse à Lyon sont desservis en bas par la métro hôtel de ville qui constitue un bon départ, sur la place de l'Opéra (Louis Pradel), à peine plus haut par la station Croix-Paquet et tout en haut par celle de la Croix-rousse. En outre de nombreux bus rejoignent la presqu'ile à la croix rousse mais finalement très peu de transports en commun traversent réellement les pentes. La navette TCL S2 effectue un chemin au départ de l'hôtel de ville, zigzagant dans les pentes, c'est le seul bus et il n'est pas très régulier. Vous pouvez toutefois consulter les horaires sur le site TCL.

Mais ce qu'il faut savoir c'est que les pentes de la Croix-Rousse nécessitent avant tout de marcher et donc d'avoir de bonnes chaussures. Oubliez les chaussures non confortables, les talons, les trop petites, vous le regretterez amèrement. Pour découvrir les pentes il faut marcher mais surtout monter monter, des pentes, des marches, non stop ! Les plus malins partiront du haut (station Croix-Rousse) et préfèreront descendre, cela dit même ces derniers devront bien prévoir leurs équipements car il faut marcher quoi qu'il en soit. Tous les sites, toutes les agences de voyages sérieuses, proposant un référencement professionnel de leurs destinations, vous feront bien savoir que dans les pentes, c'est sportif. N'y voyez toutefois pas une limite physique, sauf peut être si vous souffrez d'un handicap. Le quartier reste tout de même accessible à tous, enfants comme personnes âgées. Il faut juste savoir souffler lorsque c'est important.

Hôtel dans les pentes de la Croix-Rousse

Bien que le quartier soit relativement grand et particulièrement touristique, un seul hôtel y tient place, il s'agit de l'établissement Belambra Villemanzy, idéalement situé sur la montée Saint Sébastien, offrant un panorama de rêve sur la Sky Line lyonnaise.

Il vous restera également les hébergements de type Airbnb. Les pentes en regorge, vous aurez alors peut être la chance de loger dans un de ces superbes appartement canus.

Pour finir, il faut bien comprendre qu'aujourd'hui, les pentes de la Croix-Rousse se distinguent du reste de la ville par une atmosphère particulière, presque de village, dont vous apprécierez le charme.

Notes de l'article

[1] Les canuts étaient les ouvriers tisserands de la soie sur les machines à tisser. On a aussi donné ce nom aux appartements typiques des pentes de la Croix Rousse qui abritaient les ateliers et les appartements des ouvriers.

[2] Les traboules sont des passages piétons à travers des cours d’immeuble qui permettent de se rendre d’une rue à une autre.

En savoir plus :