Ankara : Les thermes romains



Ankara : Les thermes romains

Les thermes romains d’Ankara sont bâtis par l’empereur romain Caracalla. On retrouve les vestiges bien préservés de ce haut-lieu fréquenté par la noblesse romaine sur l’Avenue Çankırı dans la capitale turque.

Présentation du site

Caracalla, fils de Septime Sévère, sacré empereur en 211 et véritable tyran militaire, a une grande passion pour les thermes, qui font partie du quotidien des romains, une des caractéristiques de leur civilisation.

Caracalla construit les Bains Romains d’Ankara qu’il dédie à Asclépios, dieu de la médecine. Ils sont reliés à la cour sacrée du Temple d’Auguste par une voie à portique. On les réalise sur le modèle des thermes de Trajan à Rome, en tenant compte de l’orientation du soleil.

Une visite du site permet de découvrir et de comprendre le plan et l’architecture des thermes romains. Ce véritable complexe s’étend sur 80 m et comprendun espace rectangulaire pour les entrainements physiques et la lutte (une palestre).

Les thermes comprennent plusieurs salles séparées : une salle froide (frigidarium), un vestiaire (apodyterium), une salle tiède (Tepidarium) et une salle chaude (sudatorium). Les salles tièdes et chaudes fonctionnent à l’aide de colonnes de briques rondes permettant la circulation de l’air chaud. La palestre, cernée par un portique composé de 32 colonnes de chaque côté, est reliée à une piscine.

Les thermes romains sont alimentés par des aqueducs qui emmènent de l’eau de très loin.

Il existe aujourd’hui des thermes contemporains en ville. Vous pouvez vous y rendre pour vous faire une idée. Voici quelques endroits : stations et sources thermales d’Ayaş Karakaya, de Kizilcahamam, le centre de physiothérapie et de réhabilitation de l’Université de Başkent qui comprend un hôtel de 88 lits avec piscine, restaurant, section physiothérapie, réhabilitation, salon de sport et conditionnement.


En savoir plus :