Guide de voyage Guadeloupe

De Grande-Terre à Basse-Terre, et de Marie-Galante à La Désirade, nous ferons escale dans toutes les îles de la Guadeloupe. Nous pénétrerons dans les forêts tropicales pour découvrir d’étonnantes cascades d’eau douce complètement coupées du monde extérieur. Nous visiterons des plantations de café, de bananes et de canne à sucre. Nous nous approcherons au plus près du cœur en fusion du volcan de la Soufrière.

En savoir plus

La Guadeloupe (Gwadloup en créole et Karukera en amérindien) est située dans les îles des Caraïbes, son code départemental officiel est le "971".
L’île prend le nom de Guadeloupe à l’approche de Christophe Colomb le 4 novembre 1493, et attribue ce nom en hommage à la vierge Notre-Dame de Guadalupe qui protège les marins . Aujourd’hui le tourisme est très développé : chaque année vous êtes environ 500 000 visiteurs à venir profiter des beautés de notre île !

Géographie de la Guadeloupe

Ce territoire des Antilles et du département français d’outre-mer, bordé par la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, est situé à environ 6 200 km de la France métropolitaine. La Guadeloupe est composée de la Grande-Terre et de la Basse-Terre. Plusieurs terres voisines, Marie-Galante, l’archipel des Saintes, la Désirade et les îles de la Petite-Terre sont administrativement rattachées à ce territoire.

La Basse-Terre à l’ouest, massif ovale de 45 km sur 20, est montagneuse et couverte d’une forêt tropicale très dense du nord au sud, où abondent de nombreux cours d’eau et cascades. D’origine volcanique, son point culminant est le volcan actif de la Soufrière qui culmine à 1 467 mètres, la plus haute altitude des petites Antilles. Comme dans la plupart des îles volcaniques, on y trouve également de nombreuses plages de sable noir et de sable rouge.

La Grande-Terre à l’est, un triangle d’environ 40 km de long, est plate. L’eau douce de consommation est amenée de l’île de Basse-Terre par des tuyaux sous le pont traversant la Rivière-Salée qui sépare les deux terres. Sur un substrat calcaire, elle est constituée d’une plaine bordée par une mangrove au sud-ouest, d’une succession irrégulière de mornes appelées Grands-Fonds au centre, et d’un plateau aride avec des côtes rocheuses et sauvages au nord. C’est sur la côte sud de la Grande-Terre, parsemée de plages de sable blanc abritées des récifs coralliens, que se concentrent les principales stations balnéaires.

La Rivière-Salée, qui coule selon un axe nord-sud en fonction des courants de marée, constitue un bras de mer séparant les deux îles, dont la configuration les rend souvent comparables aux ailes d’un "papillon" déployé sur la mer

Climat à la Guadeloupe

La Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical tempéré par des influences maritimes et des alizés. Il y a deux saisons en Guadeloupe et dans les îles voisines :

  • une saison sèche appelée "Carême" qui s’étend de janvier à juin
  • une saison humide appelée "hivernage", qui s’étend de juillet à décembre.

Côté température, avec une moyenne de 27 °C, il y a peu de différence entre les mois les plus chauds (25 C à 32 °C) et les mois les plus froids (23 C à 29 °C). La géographie spécifique de l’archipel, le contraste entre Basse-Terre et Grande-Terre, se traduit également par un climat spécifique sur chacune de ces îles. La Grande-Terre et ses plateaux calcaires connaissent régulièrement de fortes sécheresses, tandis que dans le même temps, le relief perpendiculaire aux alizés de la Basse-Terre régule le flux des pluies. La température moyenne de l’eau de mer est de 28°C.

L’île est sujette aux ouragans de mai à novembre. Ceux-ci se forment soit localement aux Antilles, soit au large du Cap-Vert en Afrique et dérivent dans les alizés d’est.

Nature

Le 15 février 1993, la Guadeloupe et ses dépendances sont classées comme réserve de la biosphère de l’UNESCO, avec une superficie de 69 707 hectares de zone protégée, et sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle devient le département d’outre-mer ayant le plus de zones protégées, dont un parc national.

La flore et la faune locales présentent une grande diversité sur toute l’île et sous les mers. Les tortues, dauphins, iguanes ou colibris peuvent être approchés dans leur milieu naturel, dans les parcs ou au large. Le volcan, La Soufrière, 1467m, est le point culminant des Antilles. Son ascension relativement facile fait l’objet de nombreuses ballades.

La culture locale

Riche de son histoire et de son métissage, la Guadeloupe offre au voyageur un territoire plein de traditions. Vous pourrez découvrir la culture caribéenne partout sur l’île sous de nombreux aspects.

Le créole est présent partout sur l’île comme une véritable culture, comme langue orale et écrite, à travers les nombreuses traditions, l’architecture mais aussi la gastronomie. Sur cette ancienne terre d’esclavage, l’île vient de construire un lieu unique : le mémorial Acte, Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite négrière et de l’esclavage, inauguré par le Président de la République en mai 2015.

Les festivités : Carnaval (début janvier) avec Mardi Gras et son grand défilé, fêtes patronales et communales, fête de l’abolition de l’esclavage (27 mai, jour férié), ...

Danse : Il existe plusieurs danses traditionnelles à découvrir : la Quadrille, la Biguine, le Gwoka de pratiques africaines datant de l’esclavage avec sa propre fête. D’autres danses plus modernes viennent de l’extérieur et d’influences caribéennes comme la meringue, le zouk, ...

Gastronomie locale

Venir dans les îles des Caraïbes, c’est aussi l’occasion de goûter à la cuisine créole. En raison de ses ressources, la diversité s’exprime dans les plats : plantations de fruits, cultures de plantes et d’épices, élevage, pêche...

Le Rhum est bien sûr bien connu des touristes. D’une grande réputation, il est consommé de différentes manières par les Guadeloupéens. Plusieurs maisons ouvrent leurs portes au public et organisent des visites de leurs distilleries, certaines comprennent un musée, et le stand de dégustation !

Les épices et plantes aromatiques que l’on peut trouver sont nombreuses : vanille, poivrons divers, cannelle, safran, moutarde, menthe, coriandre ... Ils sont abondamment utilisés dans l’élaboration de divers plats locaux, pour les parfumer ou les relever, les poivrons sont très forts !

Les Légumes et Fruits sont également nombreux, dont la noix de coco, les goyaves, les citrons, les mangues, les patates douces, les ignames et autres racines très utilisées.

Quelques plats habituels : poulet colombo, fricassée de cabri, homard grillé, fruits de mer créoles, espadon poêlé, gratin de christophine, ... Et des desserts : beignets, " tourments d’amour ", confiture de bananes, ...

  • La Guadeloupe

    Publié le 31 janvier 2020

    Le soleil des Caraïbes, les plages de sable blanc, la mer turquoise et le style de vie européen. Les deux îles de la Guadeloupe offrent un éventail captivant d’attractions naturelles et culturelles.
    La Guadeloupe, un territoire étroit de la mer des Caraïbes, fait partie des Petites Antilles et comprend plusieurs îles aux paysages et à la faune contrastés, toutes réunies sous la bannière française. La plus grande, qui se pose comme un papillon au milieu de l’eau, est appelée "Karukera" en amérindien. (...)

  • Guadeloupe, aller plus loin ...

  • Situé dans la partie la plus méridionale des îles sous le Vent dans l’est de la mer des Caraïbes, la Guadeloupe est composée de cinq îles principales : l’île de Basse-Terre, Grande-Terre (séparée de la Basse-Terre par un bras de mer étroit appelé Rivière Salée) avec les îles voisines de La Désirade , Les (...)
  • C’était la première fois que j’atterrissais en Guadeloupe et, mise à part une curiosité naturelle, je m’y rendais presque sans enthousiasme : un premier contact avec la Martinique m’avait déçue (sauf en ce qui concerne sa riche végétation), un second voyage avait été plus intéressant mais m’avait tout de (...)