Séjour à Ankara en Turquie
Accueil du site > Moyen-Orient > Séjour à Ankara en Turquie

Séjour à Ankara en Turquie




Séjour à Ankara en Turquie

Ankara est la seconde ville la plus importante de Turquie après Istanbul. Elle se situe étonnamment sur une pente raide (398 mètres d’altitude), au bord du fleuve Enguri Su.

La capitale de la République de Turquie est une ville très ancienne et hautement touristique, qui abrite de nombreux vestiges démontrant son appartenance successive à plusieurs civilisations. En parcourant la cité, on rencontre des monuments d’origine hittite, phrygienne, grecque, romaine, byzantine et ottomane.

Elle vous emballera par ses sites historiques que vous découvrirez en grande partie en découvrant le plus grand musée hittite au monde. Soyez imprégné des réalités de plusieurs civilisations en séjournant dans la ville décrétée « métropole » au IIe siècle par l’empereur Néron.

Visite des sites d’Ankara

Musée des Civilisations d’Anatolie

Le musée des civilisations anatoliennes créé en 1921 se trouve dans deux édifices contigus chargés d’histoire, l’ancien Bedesten bâti en 1464-1471 et le Kursunlu Han construit XVe siècle. Le musée contient d’importantes collections issues des découvertes et des fouilles réalisées en Anatolie, une région où vécurent plusieurs peuples de civilisations diverses.

On y découvre des pièces archéologiques anatoliennes datant de l’âge paléolithique jusqu’au règne des Ottomans, en passant par l’époque hittite, phrygienne, grecque, romaine et byzantine.

La Citadelle

Située en haut d’une colline, la Citadelle d’Ankara est une forteresse qui se dresse majestueusement au cœur du quartier historique de la ville. Elle fut prise successivement par plusieurs puissances antiques avant son agrandissement par Ibrahim Pacha durant la période ottomane.

Elle possède vingt tours de garde qui servaient jadis à garder les portes de la ville. La forteresse comprend deux enceintes : l’une, extérieure et plus grande, date du IXe siècle, tandis l’autre à l’intérieur est plus petite mais mieux conservée. Dans la seconde enceinte, on découvre « miraculeusement » un authentique petit village anatolien sur lequel le temps s’est arrêté.

Temple d’Auguste

Le temple d’Auguste également nommé monument d’Ancyre fut bâti par les Romains à l’an 25 avant Jésus-Christ, après la conquête de la ville d’Ankara (appelée à l’époque Ancyre).

Il était dédié à l’empereur romain ; à l’entrée, on peut voir un exemplaire du testament politique de l’empereur inscrit sur les murs. C’était une reprise du texte original gravé sur les colonnes de bronze devant le mausolée d’Auguste à Rome.

Le Mausolée d’Atatürk

Le mausolée du père fondateur de la République turque est remarquable par sa position (perché sur la colline d’Anittepe) et par son ampleur (75 hectares). Sa construction fut l’oeuvre des architectes Emin Onat et d’Orhan Arda, elle commença en 1944 pour durer 9 ans.

Son aspect majestueux, à la fois antique et moderne, est comparable à celui de l’Acropole d’Athènes. La dépouille de l’illustre homme politique turc y fut transférée le 10 novembre 1953. Sa longue allée aux lions tombe sur une place abritant des musées qui conservent des objets personnels du souverain turc.

Le Musée ethnologique

Le musée ethnographique d’Ankara abrita pendant 15 ans la dépouille d’Atatürk, fondateur de la République Turque. Construit entre 1925 et 1928 par Arif Hikmet Koyunoğlu, un des premiers architectes de la République, il rassemble des œuvres exceptionnelles de l’art turc, comprenant notamment des pièces seldjoukides, des costumes du XIXe siècle, des armes et de somptueux tapis.

Les thermes romains

Ces établissements furent bâtis au IIIe siècle par l’empereur romain Caracalla, tyran militaire et grand amateur de thermes. Leur construction fut réalisée sur le modèle des thermes de Trajan à Rome. En les découvrant, on s’imprègne de cette pratique antique que raffolait la classe noble.

Si vous le pouvez, ne manquez pas de visiter d’autres curiosités comme le monument de la République, édifié en 1927 et symbolisant la réussite d’Atatürk et du peuple turc durant la guerre de la Libération ; la colonne de Julien, haute de 15 m, érigée en 362 pour commémorer la visite de Julien dans la ville ; le parc Guven, le monument de Victoire, le théâtre d’Ankara livrant les ruines de sa scène et des avant-scènes aux visiteurs, ainsi que le monument Hatti dressé sur la place Sihhiye, magnifique symbole hatti rappelant la mémoire des premiers peuples de l’Anatolie.

Restaurants, bars et hôtels à Ankara

Où manger dans la ville ?

On sert des spécialités locales dans tous les restaurants de la ville, vous pourrez déguster le fameux Iskender Kebap-est sur le pain avec du yaourt et de la sauce tomate au « Meşhur I.skender Kebapçısı ».

D’autres établissements, situés près du musée Rahmi M Koç, vous attendent dans un cadre très agréable avec des plats succulents, d’origine turque ou étrangère : « Uludag Kebapcisi », « Dogata », « Villa », etc.

Les bars et night-club

« The Soul Pub », « James Cook Cafe & Pub », “Always Rock Bar”, “November bar” sont des endroits très chauds où vous passerez des soirées arrosées au son de toutes sortes de musiques. Vous y trouverez toutes les boissons locales ou internationales (vins, liqueurs, bières et autres) que vous désirez.

Les hôtels à Ankara

Vous trouverez dans la ville des hôtels d’un haut standing à des prix imbattables. Séjournez à « Ozilhan Hotel », situé dans le centre-ville, non loin de la place Kzilay et d’une station de métro. Vous profiterez de ses chambres confortables et de la connexion internet gratuite.

« Sahinbey Hotel » est à moins d’un demi-kilomètre du musée des civilisations anatoliennes. Il dispose d’une terrasse qui s’ouvre sur la ville, des chambres climatisées dotées d’une connexion Wi-Fi. D’autres établissements comme « Mina », « Guleryuz Hotel » et « Hotel Ergen » vous accueillent chaleureusement dans un cadre très agréable, à un prix vraiment raisonnable.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org