Istanbul : palais de Topkapi
Accueil du site > Moyen-Orient > > Istanbul : palais de Topkapi

Istanbul : palais de Topkapi




Istanbul : palais de Topkapi

Le Palais Topkapi ou Topkapi Serayi est un bâtiment construit à partir de 1459 pour servir de résidence principale aux sultans et souverains Ottomans. Il se trouve à l’endroit où était l’acropole de l’antique Byzance, dans le quartier historique d’Istanbul.

Histoire et présentation du palais

Mehmet II, initiateur du projet, fut le premier à y résider en 1462. Le domaine cerné par un mur d’enceinte de 5 km servait aussi de siège officiel du gouvernement. Plus tard, l’édifice connu un agrandissement et des améliorations selon le souhait des sultans qui l’habitèrent et aussi, suite aux incendies et tremblements de terre dont il fut l’objet. Plus de 4 000 personnes habitaient le complexe impérial, composées essentiellement du souverain, de sa famille et de toute leur suite.

La structure du palais comprend quatre cours : on entre dans la première en franchissant le portail Saint Michel pour y découvrir l’église Sainte Irène bâtie au IVe siècle par Constantin et les musées archéologiques.

Par la porte du Salut, on accède à la deuxième cour jonchée de cyprès. On peut y voir les anciennes cuisines impériales où sont exposées des porcelaines d’Europe et de Chine. On y découvre aussi le Harem bâti au XVIe siècle, composé de petites chambres sombres.

La porte de la Félicité conduit à la troisième cour qui était la demeure privée du sultan. On y visite tour à tour la bibliothèque d’Ahmet III, la salle des Audiences, un bâtiment abritant une exposition de costumes impériaux et la célèbre salle du Trésor prise d’assaut par une foule de visiteurs.

Cette dernière salle conserve des reliques du prophète Mahomet (manteau, poils de barbes, etc.), des manuscrits, des calligraphies et des miniatures persanes remontant au XIVe siècle.

Elle garde également tous les présents offerts aux souverains résidents par les autres empereurs. La quantité et la valeur des biens sont hallucinantes : pierres précieuses, or, argent, une collection de diamant, les trônes en or d’Ismaïl et de Murat III, émeraude de 3 kg sont entre autres biens que découvre le visiteur ébahi.

La quatrième cour comprend le pavillon de Bagdad bâti pour commémorer la prise de la ville en 1638. On peut y visiter ses kiosques et ses splendides jardins. Du palais, on obtient une très belle vue sur le Bosphore, la mer de Marmara et la Corne d’Or.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org