Cyclotourisme en Charente
Accueil du site > Europe > Cyclotourisme en Charente

Cyclotourisme en Charente




Cyclotourisme en Charente

Entre Périgord et Limousin, au carrefour des langues d’oc et d’oil, la Charente est une escale de choix. Au pays de la liqueur des Dieux, foisonnent églises romanes, châteaux pittoresques, vallées bucoliques, forêts étendues et vignes à perte de vue.

En franchissant le Pont Neuf, je suis la courbe de la Charente, manière de mieux apprécier les chais, le château, les splendides maisons et l’immense parc boisé qui surplombent les nombreuses îles. A la sortie de Saint-Brice, la route s’élève dans les bois pour atteindre le pigeonnier du logis renaissance de Garde-Epée. Au sommet de la colline, je découvre même un dolmen.
Une première halte permet d’admirer l’abbaye de Châtres, avec son style typique roman saintongeais. En roue libre, je file dans les vignes en direction de Jarnac.
A quelques encablures de là, se dresse la flèche en écailles de l’abbaye millénaire de Bassac, fondée au début du XIe siècle. De nombreuses maisons de négoce encore présentes, assurent le vieillissement du cognac. Je passe ensuite Saint-Simon. A Vibrac, une voie enjambe des petits ponts en dos d’âne qui relient les îles les unes aux autres. On aperçoit sur l’une d’entre elles les vestiges du château du XVe siècle envahis par les ronces.

Sur l’autre rive, je pédale vers l’église de Châteauneuf-sur-Charente avec sa façade très ouvragé et ses trois nefs de style roman poitevin du XIIe siècle. Je suis alors à quelques kilomètres de la fin de ma première étape. Le temps de regarder du pont de Mosnac, les pêcheries ou « anguilards » et l’antique moulin à eau. Saint-Simeux se profile à l’horizon. Je viens de parcourir pour cette journée, 42,5 kilomètres où aucune réelle difficulté n’est venue perturber ma progression.
Ma deuxième journée va m’acheminer à nouveau vers Cognac. Au programme, 35 kilomètres entrecoupés de haltes parmi les vignobles, les caves et les curiosités. Le soleil est de la fête et la nuit a été réparatrice. Pour démarrer cette journée, je quitte donc à regret Saint-Simeux en me hissant sur le plateau d’Hersiac.

Je découvre au cœur de cette petite commune, des porches majestueux de certaines cours de ferme, des puits ouvragés et une église du XIIe siècle dont le retable, classé, du XVIe siècle vient de la chapelle de La Rochefoucauld.
A travers le vignoble qui s’étend à perte de vue, je passe devant la seigneurie d’Ardenne à Moulidars avant de plonger sur Saint-Simons où je vous conseille de vous arrêter à la maison des gabariers. En cheminant sur une petite route fort pittoresque, la rivière se divise en une multitude de bras bordés de prairies fleuris. Sur la rive gauche du fleuve, dominée par des falaises hautes de 40 m, nous traversons Bourg-Charente.
En face, s’élève un élégant château de l’époque Henri IV. Une photo souvenir et je poursuis ma route paisiblement vers la fin de mon étape où je retrouve le vieux bourg de Saint-Brice, son église XIIIe siècle et ses ruelles tortueuses qui ne manquent pas de charme. Le château s’ouvre majestueusement sur les bords du fleuve, offrant, de la rive opposée, l’un des plus beaux panoramas de toute la vallée de la Charente.

Informations pratiques

retrouvez ci-après toutes nos informations pratiques ...

Préparer son séjour

- Office de tourisme de Cognac, Tél. 05 45 82 10 71, www.tourism-cognac.com
- Comité Départemental du Tourisme de la Charente, Tél. 05 45 69 79 09, www.lacharente.com

S’y rendre

- En voiture, Cognac est situé à 480 km de Paris et à 120 km au nord-est de Bordeaux.
- Par le train, gare SNCF de Cognac. Tél. 08 36 35 35 35

Bonnes adresses

- Hôtel le Domaine de Breuil à Cognac, Tél. 05 46 36 66 64
- Hôtel-Restaurant L’Yeuse à Châteaubernard, Tél. 05 45 36 82 60
- Au Pré des Pontis, chambres d’hôtes à Cognac, Tél. 05 45 83 18 05
- Le Fief des Chevaliers, chambre d’hôtes situé à Ars (7 km de Cognac) Tél. 05 45 81 29 08
- Champ Fleuri, chambres d’hôtes à Angoulême, Tél. 05 45 68 35 84, www.champ-fleuri.com

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org