New Delhi : fort rouge
Accueil du site > Asie > > New Delhi : fort rouge

New Delhi : fort rouge




New Delhi : fort rouge

Construit entre 1638 et 1648 par Shâh Jahân, le fort rouge de New Delhi est aujourd’hui un symbole de l’Inde, inscrit en 2007 sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Présentation du fort Rouge

Il est un des sites touristiques les plus visités de l’Inde. Son aspect rougeâtre vient du grès rouge utilisé pour sa construction.

Le Fort rouge est en réalité un ensemble auquel est associé un autre fort, Salimgarh, construit par Islam Shah Suri en 1546. Le complexe se compose de plusieurs palais, de pavillons, de jardins, et d’une mosquée bâtie par Aurangzeb, un fils de Shah Jahân devenu empereur après avoir destitué son père. Cette mosquée est remarquable par sa blancheur et ses trois magnifiques dômes.

L’architecture du fort respecte le style moghol en y mêlant des touches perses, timourides et hindoues. Toutes les constructions de Delhi, le Rajasthan, Agra et des régions proches sont inspirées du Fort rouge. Le rempart qui le protège a une longueur de plus de 2 km, sa hauteur varie ente 18 et 33 mètres.

Lieu de résidence des souverains, le fort possède deux grandes salles d’audience, comme le prévoit la tradition moghole, une salle publique, le « Diwan i Am » où l’empereur recevait les doléances de la population et le « Diwan i Khas », salle privée où il s’asseyait sur un trône en or et de pierres précieuses pour recevoir ses intimes. Le trône est emporté en 1739 par Nadir Shah, souverain iranien. Les salles existent encore, mais elles ont perdu leurs ornements après différents raids menés contre le fort.

On peut voir au sud de Fort Rouge, les deux éléphants blancs qui gardent la porte de New Delhi.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org