Accueil du site > Asie > > Visiter New Delhi

Visiter New Delhi




Visiter New Delhi

Succédant à l’ancienne capitale de l’empire britannique des Indes Calcutta, New Delhi est le centre politique, administratif et judiciaire de l’Inde depuis 1931.

La capitale indienne compte près de 300 000 habitants et est incluse dans l'ensemble métropolitain du Territoire de Delhi qui compte plus de 16 millions d'habitants. Elle a conservé les traits de l’architecture indienne tout en intégrant des composantes du style britannique. La vieille ville historique, capitale de l’Inde musulmane du 12e au 19e siècle, se distingue de la partie moderne de la ville, bâtie pour recevoir la nouvelle capitale.

Elle abrite de nombreux monuments historiques et religieux, et des musées avec des collections riches et variées. Découvrez New Delhi, la ville qui vous surprend par sa modernité et son austérité historique !

Quels monuments visiter à New Delhi ?

Suivez le guide, nous vous proposons un petit tour de la capitale indienne.

Le Fort rouge

Le Fort rouge, rempart aussi appelé Palais-fort de Shahjahanabad ou Lal Qil’ah constitue une des destinations touristiques les plus prisées de l’Inde. Bâti entre 1636 et 1648 par le Grand Moghol Shah Jahan, son nom vient du matériau utilisé pour sa construction : le grès rouge.

Cet ensemble architectural Moghol comprend plusieurs édifices en marbre, des palais royaux, des mosquées et des jardins arrosés par une déviation de la rivière Yamuna. Le mur d’enceinte s’étend sur 2,5 km avec 33 mètres de haut. L’ouvrage est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007.

La tombe de Humayun

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Tombe de Humayun est construite en 1565 par Hamida Banu ou Bega Begum pour son époux, l’empereur Moghol Humayun. Ce vaste complexe est le premier tombeau bâti dans un jardin en Inde.

Le monument de 4 étages est édifié avec du grès rouge et jaun. Il est surmonté par une belle coupole en marbre blanc. Le mausolée renferme la tombe de l’empereur, dévoilant un cercueil de marbre blanc.

Le grand jardin Moghol au centre duquel se tient l’édifice est partagé par des allées garnies de beaux pavés. L’ouvrage a inspiré la réalisation du Taj Mahal d’Agra.

Jama Masjid

Bâti entre 1644 et 1658, la Jama Masjid de Delhi est la plus grande mosquée de l’Inde et la dernière réalisation de l’empereur moghol Shâh Jahân. Située au centre de la vieille ville, on peut admirer de loin son allure qui embellit l’horizon de Delhi.

Elle est couverte de sculptures méticuleusement travaillées et de versets coraniques. La grande salle de prière comprend des dômes de marbre et des arcs lobés. On découvre dans son armoire à la porte nord une collection de reliques du prophète Mahomet : une barbe cheveux rouge du prophète, des écrits coraniques sur peau de cerf, ses sandales et l’empreinte de ses pieds dans un bloc de marbre.

Le temple Akshardham

Ouvert en 2005, le Temple de Swaminarayan Akshardham est un imposant monument de 10 étages qui rassemble 10 000 ans de culture indienne. Il est construit en l’honneur de Swaminarayan, auteur d’un courant moderne hindouiste. Son impressionnante architecture reflète le style antique indien, excellent moyen pour pérenniser les traditions et les messages divins.

L’ensemble est construit avec 6 000 tonnes de grès rose, sans acier ni ciment. Le temple compte 20 000 statues de divinités hindoues. Il est recouvert de motifs rappelant la flore, la faune, des danses et des dieux. On peut se promener dans sa vaste cour en sillonnant sa belle pelouse verdoyante après la visite des expositions sur la vie de de Swaminarayan et sur l’histoire de l’Inde.

Raj Ghat

Raj Ghat est la pierre tombale en marbre posée sur le lieu où a été incinéré en 1948 Gandhi. Le monument comprend un mémorial consacré au célèbre homme politique indien. On peut y lire une inscription transcrivant les derniers mots prononcés avant sa mort. Des monolithes à la mémoire des dirigeants hindous comme Nehru, sa fille Indira et son fils Rajiv sont également visibles.

Dargah de Nizamuddin

A l’ouest de Delhi, le Dargah de Nizamuddin est le mausolée de Nizamuddin Auliya, l’un des plus illustres saints du monde soufis. Le monument connait des visites hebdomadaires de nombreux musulmans autant que de chrétiens, hindous et adeptes d’autres religions. On peut y voir les tombes d’autres célèbres personnages comme la princesse moghole Nizamuddin Auliya, le poète Amir Khusro et Inayat Khan.

Où manger, boire et dormir à New Delhi ?

Bien entendu nous ne vous présentons pas ici une liste exhaustive de bons plans, mais plutôt quelques tuyaux, astuces et secrets.

Où manger à New Delhi ?

Vous avez le choix entre la délicieuse cuisine moghole à base de poulet et de mouton proposée par certains restaurants comme « Karim » et Qureshi », les restaurants tibétains spécialisés dans les chilly honney potatoes, le american chopsuey, le potomein, le chowmein et n’importe quel genre de fried rice que vous pouvez déguster au « Yo Tibet ».Vous trouvez aussi des établissements spécialisés en cuisine occidentale : The Spice Route, The Tasty Tangles, Moti Mahal.

Les bars et boîtes de nuit à New Delhit

Vous ne manquez pas d’endroits ou boire et passer la nuit dans la capitale indienne : « Athena », « Agni/fire », « blueFrog », « The Kila, Seven Style Mile » vous font vivre des soirées inoubliables.

Les hôtels à New Delhi

Posez vos valises à l’hôtel « Krisma » au centre de New Delhi. Le transport est gratuit entre l’aéroport et l’hôtel. Les chambres sont confortables et l’accueil est impeccable. Vous vous sentez aussi à l’aise dans des établissements comme « Singh Sahib », « Pear Hotel », « The Metropolitan Hotel & Spa New »…

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org