Se déplacer au Mexique

Se déplacer au Mexique




Se déplacer au Mexique

Vous êtes tentés par le beau pays du Mexique mais vous angoissez à l’idée de vous déplacer pendant votre excursion ? Petit tour d’horizon des moyens de locomotion les plus surs, les plus pratiques et les plus économiques de la région.

Les transports en commun les plus fiables

L’autobuse et le colectivo

Le colectivo (ou minibus) est idéal si vous effectuez de courts trajets, généralement à l’intérieur d’une agglomération et en périphérie. Il reste le moyen de transport le plus économique et le plus efficace pour se rendre d’un quartier à un autre d’une grande ville. En termes de fonctionnement, il effectue toujours ses trajets sur des lignes préétablies et ne s’arrête qu’aux arrêts desservis. Il suffit de faire un signe de main pour qu’il s’arrête, et pour descendre. Une sonnette à l’intérieur du minibus permet d’avertir le conducteur du prochain arrêt.

En revanche, si vous devez effectuer des distances plus longues, il faudra se tourner vers le bus. Il existe plusieurs types d' « autobuse » au Mexique en fonction du confort souhaité. Les bus de seconde classe, assez rustiques, n’assurent qu’un standing minimum et s’arrêtent régulièrement. En revanche, la première classe bénéficie de toutes les commodités (toilettes, climatisation, T.V, sièges confortables…), qui peuvent se révéler indispensables lorsque le trajet s’éternise. Pour un confort maximal, des « bus de lujo » (bus de luxe) circulent également entre les grandes métropoles mexicaines. Ils ont l’avantage d’emprunter les routes payantes aussi souvent que possible et promettent un bien-être supérieur.

Les compagnies aériennes au Mexique

Plusieurs villes mexicaines sont équipées d’un aéroport, ce qui facilite les liaisons par avion. Cancun, Mexico, La Paz, Acapulco… : plus d’une soixantaine de villes sont desservies sur tout le territoire mexicain. Réputé pour sa fiabilité et sa rapidité, l’avion est un bon compromis, surtout pour de longs déplacements, qui nécessitent des heures interminables de route. Et inutile de dire qu’ils sont fréquents dans ce grand pays qu’est le Mexique.

Même si l’avion n’est pas encore à la portée de toutes les bourses, des compagnies low-cost ont fleuri sur le marché du transport aérien. En s’y prenant à l’avance, il est possible d’obtenir un rabais intéressant sur le prix du billet. Les compagnies Volaris et Interjet sont d’ailleurs souvent sollicitées par les touristes : elles sont considérées comme un mode fiable de transport au Mexique.

Utiliser une voiture personnelle

Si les transports en commun restent la référence pour circuler au cœur de l’Amérique centrale, vous pouvez également utiliser vos propres moyens de transport, soit en louant une voiture, soit en arrivant avec votre voiture personnelle.

Dans tous les cas, ce type de transport au Mexique n’est pas recommandé si vous ne connaissez pas le pays et ses environs. En règle générale, le trafic est mauvais, les routes sont abimées, et la signalisation est à revoir. Sans compter que le code de la route mexicain a ses spécificités. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver !

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org