L’Ardèche du Sud
Accueil du site > Europe > L’Ardèche du Sud

L’Ardèche du Sud




L'Ardèche du Sud

l’Ardèche est une des régions françaises les plus fréquentées par les touristes depuis des décennies. Limitrophe des départements de la Drôme, du Vaucluse, du Gard, de la Lozère, de la Haute-Loire, de la Loire et de l’Isère, l’Ardèche est idéalement située, sur l’axe autoroutier Lyon Marseille. Si justement lyonnais et marseillais sont friands de la région, force est de constater que le département est comme des siècles auparavant, symboliquement coupé en deux, entre l’Ardèche du nord, plus proche de la Vallée du Rhône dont la capitale serait Annonay et l’Ardèche du sud, culturellement méridionale.

Ardèche du nord et du sud

Historiquement l’Ardèche du nord, proche de Lyon a toujours été plus riche, grâce à ses partenariats commerciaux avec la capitale des Gaules, grâce aussi à des terres plus arables lui permettant de développer l’élevage. c’est pourquoi on lui donnera le nom d’Ardèche du beurre. A l’inverse l’Ardèche du sud, plus sèche, avec sa végétation méditerranéenne, ses terrains en espaliers, était plus pauvre, avec comme ressource principale ses olivier, on l’appelait alors l’Ardèche de l’huile.

Au XIX ème siècle, avec l’arrivée du chemin de fer et de l’industrie, l’Ardèche connaitra un certain essor, d’ailleurs sa population ne sera jamais aussi importante qu’à l’époque. Viendra plus tard le déclin de l’industrie, par la même celui de l’agriculture, les exodes rurales consécutives, puis les guerres qui changeront bien le paysage de ce département qui verra sa population fondre rapidement.

Après guerre, l’Ardèche tente de relancer son activité industrielle et agricole mais c’est le tourisme qui deviendra son nouveau fer de lance, inversant quelque peu le rapport de force entre nord et sud.

l’Ardèche sud un paradis pour les touristes

Plus sèche, composée d’une végétation méditerranéenne (oliviers, chênes lièges, vignes ...), l’Ardèche du sud aussi appelée Bas-Vivarais est impressionnante. l’Ardèche y a creusé au cours des millénaires, des gorges spectaculaires, façonnant les paysages et lieux-dit autour des multiples rivières se jetant dans la magistrale Ardèche.
Son climat chaud et sec n’est pas sans rappeler celui de l’arrière pays marseillais, en plus luxuriant peut être. Mais les reliefs et vallées rendent la région bien plus complexe, proposant de multiples facettes environnementales.

Ses dernières années nous pouvons compter entre 15 et 20 millions de touristes annuellement, principalement pendant la période estivale, durant laquelle, Aubenas, vallon-Pont-d’Arc, Largentière, Ruoms, Joyeuse ..., démultiplient leurs populations.

Malgré cela l’offre touristique n’a jamais explosée comme sur les bords de la méditerranée. l’Ardèche du sud a su rester authentique et préserver son environnement et son architecture. Si quelques campings géants, principalement localisés dans la région de Vallon-pont-d-Arc, transforme nettement la configuration de la région, la majorité des hébergements touristiques aujourd’hui sont représentés par des gites ruraux parsemés au coeur des 10 zones territoriales que sont : la Beaume Drobie, Bourg St Andéol, le val de ligne, Larnas, Pays des vans, Pays Ruomsois, St Martin d’Ardèche, Vallon Pont d’Arc, Viviers et Vogue.

La grotte Chauvet

Découverte en 1994 et fermée au public depuis la Grotte Chauvet est reconnue depuis 2014 patrimoine mondial de l’humanité par l’ONU et l’UNESCO.

Le département a bien compris l’atout majeur que représentait cette grotte unique en son genre, représentant notamment les plus anciennes peintures rupestres figuratives connues au monde. Soucieuse de bien faire les choses, la région a donc fait le choix de bâtir une reproduction grandeur nature de la grotte sur la commune de Vallon-Pont-d-Arc. Cette dernière a ouvert au cours de l’année 2016 et constitue un succès incroyable. La grotte ne désemplie pas, on vient de toute l’Europe et même de plus loin pour découvrir cette merveille.

La grotte Chauvet est sans aucun doute une perle touristique pour l’Ardèche qui pourtant n’en manquait pas auparavant.

En savoir plus

Si vous désirez en savoir plus sur la région, ses hébergements, ses activités ... nous dressons ici une liste non exhaustive de sites à visiter :

Sites institutionnels et guides touristiques

Les hébergements touristiques

Attractions et sorties

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org