Accueil du site > Europe > > Grèce, Thessalonique

Grèce, Thessalonique




Grèce, Thessalonique

Thessalonique dans la région centrale de Macédoine compte environ un million d’habitants, et est ainsi la deuxième plus grande ville du pays. C’est une ville qui a 3000 ans d’histoire et qui a préservé des vestiges de son passé de son passé romain, byzantin et ottoman et de sa population juive autrefois dominante. Ses églises byzantines, en particulier, sont sont sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Les murs byzantins les plus au nord de la ville et une partie des murs à l’Ouest sont encore debout, ainsi que le symbole de la ville, la Tour Blanche, une tour fortifiée du XVIème siècle qui est la seule tour restante sur le front de mer. Le reste des murs sont dans la pittoresque ville haute qui offre une vue spectaculaire sur la baie, en particulier dans l’après-midi. Faites une promenade le long du bord de mer (environ 12 km au total) et visitez les fouilles du forum romain.

Visitez aussi la ville haute pour ses maisons anciennes traditionnelles, ses petites rues pavées, sa citadelle byzantine, le fort Eptapyrgion.

En aucun cas, vous n’oublirez les églises byzantines construites entre les Vème et XIVème siècle, telles que Agios Demetrios, (VIIème siècle) et Agia Sophia (Sainte Sophie, IXème siÈcle), et de nombreuses autres plus petites dans la partie supérieure de la ville (St Nicolaos Orfanos est particulièrement digne d’intérêt pour ses fresques). L’une d’elle, la Rotonde, a été érigé en temps que temple romain de Zeus, construit par César Galerius, et est presque aussi vieux que le Panthéon de Rome. A côté de la Rotonde, visitez l’Arc de Triomphe de Galerius et les ruines de son palais.

La ville est également connue comme « mère d’Israël », en raison de sa communauté juive, autrefois florissante, qui existait à l’époque romaine et s’est accrue avec les réfugiés en provenance d’Espagne (Séfarades), jusqu’à la Seconde Guerre mondiale lorsque la plupart des Juifs de la ville ont été déportés à Auschwitz, pour ne jamais revenir. Cependant, il y a encore deux synagogues, et vous pouvez voir le Musée juif.

Très intéressants sont les bains publics turcs Bey Hamam, le Bezesteni (marché fermé Ottoman des matériaux de bijoux et précieux) de la Imaret Alatza (hôpital Ottoman) et Hamza Bey Camii (à la fois restauré et utilisé pour des expositions).

Le marché central des aliments traditionnels , avec des centaines d’étals qui vendent de la viande, du poisson, des fruits, des légumes, des vêtements et des chaussures à bas prix, fleurs, herbes et épices, entre la place Aristote et la rue Venizelou.

La place Aristote est la plus grande de la ville avec ses cafés et restaurants.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org