Écosse, les Lowlands
Accueil du site > Europe > > Écosse, les Lowlands

Écosse, les Lowlands




Écosse, les Lowlands

Traditionnellement le Sud de l’Écosse est appelé Lowlands (Basses-terres). Mais si les Lowlands n'ont pas le relief aussi accidenté que les sauvages Highlands du Nord, c'est tout de même une des régions les plus vallonnées du Royaume Uni.
Les Lowlands forment de grandes plaines, c'est la partie la plus peuplée du pays et par extension, celle regroupant les plus importantes villes.

Région de Jedburgh

Jedburgh

Très belle région avec les fameuses Cheviot Hills, la ville de Jedburgh au passé historique, et où vous découvrirez les vallées des rivières Teviot, Tweed et Jed.

Jedburgh

Une très ancienne ville, qui a longtemps servie de résidence aux rois écossais, devenue aujourd'hui un centre touristique très important où vous pourrez faire de nombreuses randonnées pédestres tout autour. Jedburgh castle, construit au 12ème siècle changea de propriétaire très souvent suite aux nombreuses batailles de la région, et en 1409, le parlement écossais le détruisit pour éviter qu'il tombe aux mains des anglais.

L'abbaye, fondée par par des moines augustiniens venus de Beauvais, après le règne de David I, en 1118, fut souvent endommagée par les anglais jusqu'en 1523. Les ruines restantes sont encore très belles

Si vous franchissez la frontière à Jedburgh, vous découvrirez immédiatement l'un des nombreux lieux marqués du sceau de Marie Stuart. Le Mary, Queen of Scots House Visitor Center. Dans une tour en L, évocation de la vie tragique de la reine légendaire qui échoua en 1566 dans cette maison.

Kelso

Jolie ville de marché située au confluent de la Tweed, Kelso possède une architecture georgienne remarquable. Les Écossais en disent "la plus belle, si ce n'est la plus romantique cité d'Ecosse". L'abbaye qui date du 12ème siècle était la plus grande d'Ecosse jusqu'en 1545, date à laquelle elle fut détruite par les troupes anglaises menées par le comte de Hertford. Le "Kelso Bridge" construit par John Rennie en 1803, servit de modèle au Waterloo Bridge de Londres.

Du pont de Kelso, on peut admirer la silhouette si particulière du chateau de Floors construit au milieu d'un superbe site en terrasse et don't les pinacles surplombent la Tweed. Kelso est aussi un excellent centre de départ pour les randonnées dans les collines avoisinantes au nom de "Cheviot Hills".

Melrose

Petite ville sur la Tweed, Melrose est à l'ombre des trois pics des Eildon, et se situe au coeur du pays de Sir Walter Scott. L'église abbatiale "Melrose Abbey" fut construite en 1136 par David I, mais fut aussi détruite partiellement de nombreuses fois lors des différentes guerres dans la région. C'est Walter Scott qui fut à l'origine des réparations entre 1822 et 1826, préservant quelques unes des plus belles ruines et faisant d'elles un must pour les voyageurs du milieu du 19ème siècle

Abbotsford House, la résidence de Sir Walter Scott, est à 2 miles à l'ouest. Très proche de Melrose également la célèbre "Scott's View", vue étendue d'un paysage typique des Borders qui englobe, en partant de la droite, la vallée de la Tweed avec Melrose et Galashiels, les inévitables Eildons, puis Minto, Rubers et Black Laws.

Région des Dumfries

dumfries

Cette région à l'histoire aussi turbulente que romantique ne manque pas de charme. Vous découvrirez ici l'un des plus beaux paysages d'Ecosse et les trois vallées parallèles de Nithsdale, Annandale et Eskdale.

Dumfries

La ville se situe sur une rive de la rivière Nith et est connue comme la "reine du sud". Ville attirante et affairée, c'est aussi un centre touristique très actif et un bon point de chute si vous souhaitez explorer les environs. Cinq ponts permettent de passer d'une rive à l'autre, le plus ancien est un pont de pierre qui date de 1426. Il se nomme "dervorgilla bridge" en hommage à la Lady du même nom qui fonda New Abbey. L'agriculture reste la principale activité de la ville, malgré de nombreux efforts de diversification.

Robert Burns vécut à Dumfries de 1791 jusqu'à sa mort en 1796, et c'est ici qu'il écrivit quelques unes de ses plus belles chansons comme 'Auld Lang Syne' et 'Ye banks and Braes of Bonnie Doon'. Burns is enterré dans un mausolée à St Michael's churchyard. Sa résidence dans Burns Street, auparavant Mill Street, est aujourd'hui un musée retraçant son œuvre et contenant ses manuscrits.

C'est aussi ici que Robert Bruce assassina le co-protecteur de l’Écosse et de ce fait déclencha la seconde phase des guerres d'indépendance.

Moffat

Située à la naissance de la vallée de l'Annan, Moffat, charmante petite ville nichée au cœur d'un paysage magnifique, est surtout connue pour être le centre régional du marché aux moutons. L'importance du mouton dans cette vallée étant symbolisée par une superbe statue de bronze représentant un bélier et se trouvant au centre de la place principale. Sa popularité s’accrut aussi lors de la découverte d'une source d'eau au milieu du 17ème siècle, possédant des vertus curatives. Parmi les visiteurs célèbres venus chercher de cette eau, on retrouve Robert Burns, qui composa ici une de ses chansons, la populaire 'O Willie brew'd a peck o'Maut'.

Au Nord de Moffat, la route s'élève dans les collines alentours et offre de spectaculaires vues. Une autre route mène au nord-est à "Gray Mare's Tall" une des plus spectaculaire chute d'eau D’Écosse (l'eau plonge de 61 mètres).

Gretna

Gretna est connue pour être le cadre de fugues amoureuses et de mariages. Une loi anglaise de 1754 interdit les mariages clandestins en Angleterre. La législation n'étant pas la même en Écosse, de nombreux jeunes amoureux anglais traversaient alors la frontière pour venir se marier ici. En 1856, une loi écossaise fut votée précisant que l'un des jeunes futurs époux devait passer au moins 3 semaines en Écosse avant de se marier

La pratique n'en prospéra pas moins, jusqu'en 1940 où le parlement vota la suppression de cette possibilité. Aujourd'hui de nombreux mariages continuent à être célébrés ici, en toute légalité.

Région de Kirkcudbright

Kirkcudbright

Ville de Comté précédemment accordée à la "Stewartry", terme désignant à l'origine un territoire de la couronne administré par un régisseur (le Stewart), elle est située sur la rive Est de la Dee, au cœur d'une région riche en contraste.

Kirkcudbright

Le plus ancien bourg royal se situe sur la rive Est de la Dee. Son nom signifie "l'église de Cuthbert". Lors de votre séjour, de nombreuses animations vous seront proposées, le tennis, le golf, les randonnées, mais ne ratez pas non plus la visite du "Stewartry Museum", petit musée local débordant d'objets en tous genres qui ravira les amateurs de Curling ou jeu de palets.

A voir aussi "MacLellan's Castle", résidence de l'ancien prévôt de la ville en 1582 ; "Greyfriars Kirk", ancienne dépendance d'un monastère africain du 15ème siècle ; mais aussi le "Wildlife Park" à 1,5 kms à l'est de la ville où vous pourrez découvrir quelque 35 espèces d'animaux, avec son pensionnaire le plus célèbre qui est le chat sauvage écossais.

Castle Douglas

La ville fut fondée au 18ème siècle autour du village et du loch de Carlingwark, et dessert principalement l'industrie fermière alentours. A environ 3 kms au sud-ouest, vous découvrirez Threave Castle.

Situées sur une île de la Dee, les ruines impressionnantes et sinistres du château symbolisent encore les troubles et l'insécurité qui régnèrent dans l’Écosse médiévale. Cette maison forte était la citadelle des "Black Douglas" importante famille aristocratique de l'époque, appelée ainsi car ils avaient les cheveux noirs !! par opposition à une autre branche de la famille, les "Red Douglas", vous l'aurez deviné, aux cheveux roux !

On dit que Jacques II assiégea le château en 1455 lors d'une campagne contre les Douglas.

Wigtown

Wigtown

Ici c'est l’extrême Ouest des Dumfries et Galloway, avec ses paysages riches et magnifiques. Le passage du Gulf Stream le long des côtes adoucit le climat de la région, où la neige et le brouillard sont très rares !!

Galloway forest park

Le nom de l'ancien royaume de Galloway, qui couvrait autrefois Wigtown, Kirkcudbright et Carrick, survit grace à ce parc forestier situé au centre de la campagne vallonnée de Galloway. Ce parc se trouve dans l'un des plus beaux sites des Uplands méridionales, où les montagnes et les collines boisées sont parsemées de lacs et de rivières.

Vous y découvrirez (peut-être !) de nombreux animaux ; Aigle doré ou busard bleu, mais aussi des cerfs, des chamois, des renards, des loutres, des chats sauvages ou encore des des martres et autres écureuils roux. Le parc propose aussi un large éventail d'activités notamment de l'escalade, des randonnées organisées.

Newton Stewart

Cette petite ville très agréable est construite sur les rives de la Cree. Elle est aussi célèbre pour la pêche au saumon. Vous y trouverez aussi de nombreux articles locaux à acheter. Le petit musée (York Road) dépeint très bien la vie d'une époque révolue en exposant des objets ruraux et domestiques.

Whithorn

Whithorn précède l'île d'Iona de 150 ans comme berceau du christianisme écossais. Ce village modeste, avec sa large rue principale, est le centre de la région d'élevage laitier des Machars. En 397 St Ninian, fils d'un chef local, fonda un monastère et construisit sa "Candida Casa", or "Maison Blanche", probablement la première église chrétienne D’Écosse. Au 12ème siècle, Fergus, seigneur de Galloway, construisit sur les ruines de la "maison blanche" un prieuré.

Depuis la rue principale, un passage couvert traverse l'ancienne conciergerie du prieuré construite au 15ème siècle par l'évêque Goerge Vaus ; on reconnaît les armoiries écossaises soutenues par deux licornes, antérieures au traité de l'union. L'une des petites maisons sur la droite abrite le musée.

L'île de Whithorn, 3 miles au sud-est, est l'endroit où St Ninian accosta en 395, de retour de Rome où il était parti étudier le christianisme pour l'implanter en Écosse.

Ayr

Ayr Ecosse

Principal centre de villégiature sur l'estuaire de la Clyde, Ayr est un bon point de départ pour explorer le pays de Robert Burns. Cette station vivante s'enorgueillit de ses vastes plages sablonneuses, de plusieurs parcs charmants et surtout du premier hippodrome d'Ecosse où se déroule le Scottish Grand National.

Ayr

Un excellent lieu de vacances avec de merveilleuses plages et un joli port de pêche. La ville est surtout connue pour son poète Robert Burns qui est né à Alloway, à deux miles au sud de Ayr, dans un petit cottage devenu aujourd'hui un musée. La ville a grandi autour de son château pour devenir le centre principal du Carrick, qui fut plus tard un comté.

Aujourd'hui, cette ville de marché, avec un centre commercial actif, jouit d'une forte activité touristique grâce à trois atouts : la proximité de l'aéroport international de Prestwick, la réputation des golfs voisins (Turnberry, Troon) et son rôle de plaque tournante du pays de Burns.

Kilmarnock

Johnnie Walker, un marchand de King Street, commença à faire son whisky ici en 1820 ; on connaît la fulgurante ascension de son entreprise, puisque aujourd'hui, c'est un des whisky les plus vendu au monde. A voir aussi Dean Castle, le château, longtemps siège de la famille Boys, fut inhabité après un incendie survenu au 18ème siècle avant d'être complètement restauré au 20ème.

Ne ratez pas non plus, "Dick Institute" qui regroupe la bibliothèque, le musée et la galerie d'art de la ville., comprenant notamment une belle exposition sur l'habitation lacustre, les épées à garde enveloppante avec de nombreux modèles écossais, mais aussi des peintures de la collection permanente (Corot, Teniers, Constable, Millais ....)

Irvine

Cité industrielle et port de pêche où Robert Burn séjourna de 1781 à 1782. Le "Burns Club" fut établit en 1826 et est devenu aujourd'hui un musée. Seagate Castle, ruines du 14ème siècle fut l'objet de la visite de Mary reine D’Écosse en 1563 et le "Marymass Week" est célébré chaque année en commémoration de cet événement, la troisième semaine d'août.

Peebles

Peebles

C'est dans cette région D’Écosse que deux des plus grandes rivières de Grande Bretagne, la Clyde et la Tweed, se rapprochent le plus l'une de l'autre, avec la charmante ville de Peebles comme centre touristique.

Peebles

Cette ville agréable et tranquille constitue un bon centre d'excursion pour explorer la campagne du Tweeddale. C'était une station thermale florissante au 19ème siècle. C'est aussi une région très connue pour ses usines de Tweed, et la pêche au saumon. Le pont principal date du 15ème siècle et on le retrouve souvent sur les photos D’Écosse et cartes postales.

Immédiatement à l'Ouest de Peebles, Neidpath Castle, est une maison forte du 14ème siècle et occupe un éperon rocheux surplombant la Tweed. D'un plan en forme de L typiquement écossais, ce château illustre à merveille l'adaptation d'une tour médiévale aux besoins du 17ème siècle.

Traquair House

Sur la rive sud de la Tweed, Traquair House date de la fin du 10ème siècle et reste une des maisons les plus anciennes D’Écosse encore habitée, même une grande partie fut reconstruite au 17ème siècle. Aujourd'hui encore, un faisceau de trésors, de reliques, de traditions et de légendes illustre la longue et tranquille histoire de la maison et de la famille.

Lanark

Cette ville abrite l'un des marchés de bétail les plus importants D’Écosse. La nouvelle ville, construite dans la profonde gorge de la Clyde, est un exemple réussi d'aménagement urbain du 18ème siècle. Lorsque, après la guerre d'indépendance américaine (1776-1783), le commerce du tabac se fut effondré à Glasgow, le tissage du coton prit rapidement sa place en utilisant une force de travail experte dans la fabrication du lin.

On continua à produire du coton à Lanark jusqu'en 1968 !, en 1986 le village a été classé site du patrimoine mondial.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org