Andalousie, La Alpujarra
Accueil du site > Europe > > Andalousie, La Alpujarra

Andalousie, La Alpujarra




Andalousie, La Alpujarra

Plantons le décor : La Alpujarra est un massif montagneux de la Sierra Nevada au sud est de Grenade réputé pour plusieurs raisons.

Alors dans un ordre décroissant d’importance pour nous ; la randonnée, le jambon (el jamòn iberico), les magnifiques paysages et les villages blancs typiques de cette région. Le massif est relativement difficile d’accès (tout au moins en camion), tant les routes sont étroites et les espagnols au volant pas forcément très courtois, mais vaut le coup d’oeil. A cette période tous les coteaux sont remplis de genets et de pelouse alpine très très verte ; faut dire que la fonte des neige bat son plein et que l’eau est partout.

Au milieu de toute cette verdure ; des petits villages blancs échelonnés en terrasses qui peuvent comprendre au moins 200 mètres de dénivelé entre le “bajo” et le “alto”.

Passées ces quelques considérations bucoliques, passons aux choses sérieuses et aux 2 raisons de notre venue dans cette région :

Prendre l’air et faire de la randonnée.

Toutes les randonnées démarrent d’environ 1500 à 1600 mètres (altitude moyenne des villages), ce qui pourrait donner lieu à croire que les randonnées sont pas compliquées. J’y ai cru… et j’en suis revenue !

Dans cette région, s’élève le sommet le plus élevé d’Espagne continentale (”el Mulàcen- 3481m) et les montagnes sont relativement acérées, ce qui fait que la moindre randonnée un peu intéressante fait vite 1000m de dénivelé minimum.

Première randonnée des vacances au départ de notre camping de Trévélez et premières courbatures ainsi que premier coup de soleil (Andalousie oblige - il fait tout le temps beau).

Gouter aux spécialités culinaires de la région

Bon c’est un secret de polichinelle pour les gens qui nous connaissent et c’est une découverte pour les autres, mais nous on aime manger.

Alors, le salsichon, le chorizo, le lomo (une sorte de bacon), l’assiette des alpujarras (patate, boudin, saucisson, chorizo, oeuf !!!) nous ça nous fait envie. Et à juste titre !

C’est un peu moins cher qu’en France et c’est délicieux.

Une fois les poumons pleins d’air pur et le frigo plein de bon jambon, on décide de redescendre vers Grenade et son Alhambra… avec néanmoins une petite appréhension car nous n’avons pas réussi à obtenir des billets. Il va donc falloir prendre son mal en patience et faire la queue à l’ouverture en espérant qu’il nous en reste 2.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org