Grenade, L’Alhambra
Accueil du site > Europe > > Grenade, L’Alhambra

Grenade, L’Alhambra




Grenade, L'Alhambra

Le moment phare de notre visite de Grenade arrive : la visite de l’Alhambra.

Pour les incultes (dont nous faisions bien évidemment partie avant d’y aller…), l’Alhambra est une forteresse surplombant la ville depuis une colline, construite par les Arabes à l’époque où ils dominaient la région. En 1492 le Sultan est contraint d’en remettre les clés aux Rois Catholiques Espagnols, ce qui met un terme à l’aventure Arabe en péninsule ibérique. Nous découvrons qu’il s’agit en fait plus qu’une simple forteresse, mais presque une cité, comprenant des palais, une citadelle, une résidence d’été et des jardins. On passera vite sur la relative difficulté pour accéder au site (nombre de places limité par jour, nécessité de réserver sous peine d’arriver très tôt pour faire la queue, horaire fixé à l’avance pour visiter les palais…) pour aller à l’essentiel, qui est de vous permettre d’imaginer la beauté de ce site qui est le plus visité d’Espagne.

En passant les remparts, on découvre une place, quelques jardins et un énorme palais Renaissance tout ce qu’il y a de plus banal. Charles Quint n’a effectivement rien trouvé de mieux à faire que d’ajouter son palais à lui en plein milieu du site, et on voit vite que lui et ses architectes n’avaient pas le bon goût et le talent de leurs prédécesseurs. Son palais accueille aujourd’hui des musées et des expositions, et on y accède librement.

La visite démarre vraiment avec l’entrée dans les palais Nasrides. On traverse un ensemble de salles, corridors et patios et on ne peut s’empêcher d’être admiratif devant la finesse des gravures murales, des jeux de couleurs, des azuleros et l’harmonie de l’ensemble. Ceux qui ont eu la chance d’aller au Maroc se représenteront très bien tout cela, pour les autres il vaut mieux jeter un oeil aux photos. La photo dans ce genre de site devient tout de suite un art différent : pas seulement pour trouver le meilleur cadrage et bien gérer la lumière, mais surtout pour éviter d’avoir un gros Allemand tout rouge qui vient se glisser au dernier moment en plein milieu, ou alors pour arriver à cacher la famille avec ses 2 poussettes qui ne bouge pas depuis 10 minutes derrière une colonne ou une fontaine appropriée… Bref je vous laisse admirer les quelques images que nous avons pu faire malgré tout.

A la sortie des palais, on traverse les jardins du Partal, qui en jettent déjà pas mal, avant de se diriger vers ceux du Generalife, la résidence d’été des souverains. Même sans être un grand fan des jardins je dois avouer avoir pris beaucoup de plaisir à les parcourir. Entre les jardins en terrasse, les fontaines, les bassins, les tonnelles, on ne sait plus vraiment où regarder et où aller mais on y prend goût.

Bon vous allez dire que des palais et des jardins il y en a un peu partout, et que ceux là sont très jolis mais bon qu’il y en a des tas d’autres dans d’autres styles qui sont aussi pas mal du tout. Et bien d’accord, mais combien datant du moyen-âge ont autant d’allure ? Le caractère vraiment unique de ce site, c’est d’avoir été érigé à une époque où le reste de l’Europe s’occupait avant tout d’entasser des pierres pour faire des donjons, des remparts et des tours, et pas des patios fleuris avec des fontaines… Non vraiment ils avaient très bon goût ces arabes !

La dernière partie du site, l’Alcazaba, est une citadelle fortifiée massive et donc forcément beaucoup moins agréable, mais qui permet d’avoir des vues splendides sur la ville et même la Sierra Nevada. La visite terminée, nous redescendons en ville à la recherche de nos prochaines tapas…

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org