Mexique, la Piñata

Mexique, la Piñata




Mexique, la Piñata

Haut en couleur et convivial le principe de la piñata est simple : on remplit un objet de cadeaux comme des bonbons, des cacahuètes, des biscuits ou encore des fruits séchés ; le contenant est ensuite accroché avec une corde en hauteur. Les joueurs doivent alors essayer de le briser avec un bâton pour obtenir toutes les friandises qu’il contient. Mais attention, pour compliquer les choses, ils doivent avoir les yeux bandés ! Chacun a droit à un coup de bâton avant de céder sa place à un des autres joueurs ; le gagnant est celui qui réussit à briser la piñata.

À l’origine de cette tradition amusante, plusieurs hypothèses. Une d’entre elles, sans doute la plus connue, atteste que le concept aurait été rapporté de Chine jusqu'en Italie et en Espagne avant de parvenir jusqu'au Mexique, ce grâce aux voyages de Marco Polo.

Selon cette hypothèse, la piñata servait donc à l’origine à fêter le nouvel an chinois. Arrivée au Mexique, elle aurait en particulier été adoptée par les Aztèques, qui possédaient eux aussi une coutume similaire, dont le principe consistait à détruire avec un bâton et les yeux bandés, un pot de terre créé spécifiquement pour ce jeu et rempli de chocolats.

La piñata est souvent réalisée en papier mâché ou en terre cuite ; en fonction du volume que l’on veut obtenir et de ce qu’elle contient. Les piñatas en terre cuite seront plus couramment utilisées pour les fêtes de grandes envergures étant donner que le poids qu’elles soutiendront sera plus important. Les piñatas utilisées pour les anniversaires sont quant à elles généralement faites de papier mâché : elles sont faciles à réaliser, très colorées et se rompent facilement, pour ces raison ce sont les plus répandues.

Si la piñata mexicaine possède aujourd’hui avant tout une connotation festive, elle est aussi très ancrée dans les croyances religieuses des mexicains. Certains y voient en effet un moyen de se rapprocher de la religion : en rompant la piñata les yeux bandés, ils s’affranchiraient de leurs peurs et montreraient par la même occasion que leur foi est aveugle face au mal qui les entoure. Cette croyance provient des conquistadors espagnols qui donnèrent à la piñata la forme d’une sphère à 7 pics, représentant les 7 pêchés capitaux. Cela était censé entre autre aider à convertir plus facilement les Aztèques au christianisme.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org