Accueil du site > Europe > > Une journée à Guimaraes

Une journée à Guimaraes




Une journée à Guimaraes

La ville a été fondée au IXe siècle et est devenue la première capitale du Portugal au XIIe siècle, et a même été le lieu de naissance d'Afonso Henriques, le premier roi du Portugal. De passage du côté de Porto, vous ne pouvez manquer cette merveilleuse, y consacrer au moins une journée et idéalement y passer une nuit, car aucune visite au Portugal ne serait complète sans une visite du "berceau de la nation portugaise".

Château de Guimarães

Ce château est peut être le bâtiment le plus intéressant et le plus photogénique de la ville. Le château de Guimaraes est situé au sommet d'une colline et est remarquablement bien conservé, étant donné qu'il a plus de 1000 ans. Il a été construit dans les années 900 pour défendre la ville contre les Maures et les Normands.

Parce qu'Afonso Henriques et ses alliés ont combattu et gagné la bataille clé de São Mamede (1128) à proximité, le château de Guimarães est devenu l'un des plus grands symboles historiques du Portugal. Vous pouvez encore trouver les mots anciens Aqui nasceu Portugal (le Portugal est né ici) gravés dans l'une des anciennes tours de l'ancienne muraille de la ville. (C'est à Largo do Toural, une des places les plus importantes de la ville).

  • Tarif : 2 € (entrée gratuite le 1er dimanche de chaque mois et pour les enfants jusqu'à 12 ans)
  • Ouverture : Tous les jours 10:00 - 18:00

Palais des ducs de Bragança

Palais des ducs de Bragança

Ce qu'ils appellent aujourd'hui un palais a été construit comme un manoir dans les années 1400 par le premier duc de Bragança. Apparemment, quelqu'un a senti le besoin d'avoir 39 cheminées. Quoi qu'il en soit, sa façade s'inspire de l'architecture française, et à l'intérieur vous trouverez des tapisseries, des meubles et de la poterie, parmi d'autres objets.

Le palais a finalement été abandonné, ce qui a ouvert la voie à son utilisation comme bâtiment militaire pendant les invasions napoléoniennes. Puis il a été laissée à l'abandon jusqu'à ce qu'António Salazar la fasse restaurer sous sa dictature. Aujourd'hui, c'est un Monument National et une Résidence Officielle de la Présidence de la République.

  • Tarif : 5 € (gratuit le 1er dimanche de chaque mois et pour les enfants jusqu'à 12 ans)
  • Ouverture : Tous les jours, de 10 h à 18 h

Largo da Oliveira

Largo da Oliveira

Guimarães a obtenu son statut de site du patrimoine mondial en raison de son centre-ville extrêmement bien conservé. En fait, il est si bien préservé que bon nombre de ses bâtiments du XVe siècle sont encore utilisés. Le labyrinthe étroit et sinueux des rues nous a presque amenés à nous demander si nous n'avions pas été transportés au Portugal médiéval, surtout lorsque nous sommes arrivés sur la place principale : Largo da Oliveira.

C'est un bon endroit pour se détendre et profiter de la vue séculaire sur l'église Oliveira et les vieilles maisons délabrées typiques du centre ville en buvant un verre.

Sur la place on constate que les maisons ont toutes des balcons étroits surplombants, où l'on ne trouve que des pièces de repos. Ses maisons plus récentes (16ème et 17ème siècle !) en granit et colombages sont également pittoresques.

Asseyez-vous et prenez un verre ; vous sentirez vraiment l'esprit médiéval de la ville ici.

Je ne sais pas si c'est parce que c'était la Capitale européenne de la culture en 2012, mais au crépuscule, les bâtiments, les avant-toits et les fenêtres de Guimaraes se sont illuminés. C'était comme si nous étions entrés dans un autre monde.

Mosteiro de Nossa Senhora da Oliveira

JPEG - 66.1 ko
Mosteiro de Nossa Senhora da Oliveira

L'église du monastère Notre-Dame des Oliviers a été fondée par le roi Afonso Henriques. Elle est connue à la fois pour sa tour ornée et pour une légende locale intéressante. Un olivier a été planté devant l'église pour fournir de l'huile d'olive pour les lampes d'autel, mais il est tombé malade et a commencé à mourir. Un marchand local a placé une croix sur le site et l'arbre a été miraculeusement retrouvé ! Vrai ou non, l'olivier actuellement sur le site n'est pas l'original.

Hôtel de ville

JPEG - 72.1 ko
Hotel de ville Guimaraes

Dans le centre historique, entre les places Oliveira et Santiago, se dresse un bâtiment avec des arcs voutés. C'est tout ce qui reste de l'hôtel de ville du 14ème siècle. C'est maintenant un musée d'art.

Si vous voulez plus de variété, voici ce que vous pouvez faire d'autre

Profitez d'une vue panoramique merveilleuse sur Guimarães depuis la colline de Penha. Pour éviter la voiture, prenez le téléphérique de Penha. Vous aurez une vue panoramique spectaculaire de la ville.

Le meilleur moment pour découvrir le côté religieux de la ville est la semaine précédant Pâques. La Semaine Sainte est l'événement le plus important de la ville, et la procession du soir de l'Ecce Homo le jeudi Saint est le point culminant de la semaine. Vous voudrez peut-être l'associer à une visite à Bom Jesus do Monte, une église sanctuaire située à proximité de Braga.

Depuis le milieu du XVe siècle (1452 pour être exact), Guimarães organise chaque année un festival d'art et de costumes médiévaux. Si vous venez la première semaine d'août, vous pouvez participer à sa célébration de trois jours. Il comprend une procession aux flambeaux et un défilé médiéval animé. On y trouve également un marché artisanal de style médiéval et une foire d'art.

En septembre, les fêtes traditionnelles de Feiras Novas présentent des groupes de danses folkloriques, des concerts, des concours de bétail, des courses de chevaux Garrano, des défilés et une procession traditionnelle en l'honneur de Nossa Senhora das Dores.

Où séjourner

Bien qu'il soit facile de visiter la ville en excursion d'une journée depuis Porto ou Braga, pensez à prolonger l'ambiance historique en passant la nuit dans l'une des deux pousadas portugaises proches. Notre séjour à la Pousada de Santa Marinha, sur les pentes du Monte da Penha, fût merveilleux. Cet ancien monastère appartenait autrefois à la reine Mafalda, épouse du roi Afonso Henriques, et faisait partie de l'ordre des saints chanoines de Saint Augustin au XIIe siècle. Malgré sa vue impressionnante sur la ville, elle conserve encore aujourd'hui sa tranquillité d'origine.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org