Lyon, les traboules

vendredi 28 septembre 2018

Lyon, les traboules

Ce ne sont pas moins de 500 traboules qui jonchent la ville de Lyon. Ces passages secrets traversent les anciens quartiers de la ville, portes dérobées entre chaque rue. La traboule est un chemin réservé aux piétons. On entre d’abord dans un couloir puis on traverse un ou plusieurs bâtiments, cours intérieures, pour arriver sur une autre rue.

Même s’il est impossible de dater l’apparition des premières traboules à Lyon, on sait qu’elles étaient déjà utilisées au 4ème siècle après Jésus Christ.

Les traboules à Lyon sont réparties entre les quartiers du vieux Lyon (datées de la renaissances), de la Croix Rousse (datées de l’époque des canuts) et de la Presqu’île.

Les premières traboules ont été construites à Lyon pour permettre aux habitants de la ville d’accéder à la Saône pour se ravitailler en eau. Elles on également jouée un rôle important, dans les années 1830, dans l’organisation de la révolte des canuts.

Les Types de traboules à Lyon

Plusieurs types de traboules ont été construites à Lyon, en fonction des besoins des habitants :

  • traboule directe dont on voit immédiatement la sortie
  • traboule en angle, elles traversent deux ou plusieurs bâtiments en angle de rue
  • traboule rayonnante, elle abrite une cour, comportement plusieurs entrées d’immeubles
  • traboules à détours

Visiter les traboules à Lyon

Il est possible d’emprunter certaines traboules à Lyon lorsqu’elles sont ouvertes, mais cela dépend essentiellement de la volonté des résidents.

Il est conseillé de visiter ces traboules avec un guide qui saura vous guider dans ces passages secrets dont eux seuls ont les plans ! Ce sera l’occasion pour vous de découvrir différentes périodes de l’histoire de la ville de Lyon.

Pour réserver une visite des traboules ou en savoir plus sur ces visites, contactez l’office du tourisme.

A voir aussi sur le site

  • Balade au parc des hauteurs

    Sur le parvis de la basilique Fourvière, on prendra tout droit, face à la tour de métal qui surplombe la ville de Lyon. Le parc des Hauteurs, un autre point de vue sur la ville de Lyon ! La tour (...)
  • L’île Barbe, havre de paix

    l’île Barbe, annexée à la ville de Lyon en 1963, fait partie du 9ème arrondissement de Lyon. Elle tire son nom de la dénomination Insula Barbara – île sauvage. L’île Barbe accueille la première abbaye (...)
  • Lyon : Le parc de la Tête d’Or

    Véritable poumon de l’agglomération lyonnaise, le parc de la Tête d’Or est l’un des plus grands parcs de France (117 ha en plein cœur de la ville). Il fut ouvert en 1857, dans la même période que (...)
  • Parking aéroport de Lyon

    Si l’aéroport Saint Exupéry de Lyon propose 6 aires de parking à proximité des pistes, il faut aussi noter qu’il existe une offre de parkings extérieurs et/ou couverts, guère plus loin, mais par contre (...)
  • Quais du rhône, balade piétonne

    Déambuler à pied du Parc de la tête d’or au Parc de Gerland : c’est possible sans être embêté par les voitures, ni par les passages piétons ... Les quais du Rhône : voir Lyon autrement Il faut environ (...)