Lille : le palais des beaux arts

mercredi 4 octobre 2017

Lille : le palais des beaux arts

Premier de province par la taille de son fonds d’œuvres (60 000), le palais des beaux-arts de Lille fascine tant par la richesse de ses collections que par la beauté de son architecture.

La naissance du palais des beaux-arts

C’est à la suite de la révolution française, par la confiscation de biens aux émigrés et institutions religieuses de Lille, qu’un premier fonds d’œuvres est constitué. Il viendra s’enrichir d’œuvres distribuées par l’Etat dans le cadre de l’arrêté Chaptal de 1803, puis de legs et dons privés dans les années qui suivirent.

La collection atteint rapidement un poids si important que le Maire de Lille de l’époque, Géry Legrand, décide en 1881 de la construction d’un palais des beaux-arts qui sera terminé et ouvert onze ans plus tard.

Une collection impressionnante

Deuxième de France après celui de Paris, le fonds d’œuvres du palais des beaux-arts de Lille compte plus de 60 000 pièces dont 2 000 sont proposées à la visite. Le musée propose ainsi de découvrir des sculptures, peintures italiennes et flamandes, céramiques, collection numismatique ou encore des plans-reliefs, remontant à l’antiquité, en passant par l’époque médiévale, la renaissance et jusqu’au XXème siècle.

On y trouve notamment, entre bien d’autres :

  • La Descente de Croix et Sainte Madeleine en extase (P.P.Rubens)
  • La nativité (P. de Champaigne)
  • La Médée Furieuse (E. Delacroix)
  • Le Festin d’Hérode (Donatello)
  • Le Champs de blé (J. Van Ruisdael)

Architecture du palais des beaux-arts

La ville de Lille lance une loterie afin de financer son projet de palais des beaux-arts visant à réunir 5 millions de francs. Elle n’en récoltera que la moitié et organise un concours remporté par deux architectes parisiens : Bérard et Delmas. Construit sous la direction leur direction, le projet est revu à la baisse avec l’amputation de la partie arrière, faute de budget.

De style belle époque, le palais dispose d’une imposante façade décorée de moulures ornées de têtes de lions et personnages réalisant des activités artistiques.

Situation géographique

Situé entre la grand’place et le quartier populaire de Wazemmes, le palais des beaux-arts fait face à la préfecture construite vingt ans plus tôt, sur la place pavée de la république.

On y accède à pied depuis le centre en empruntant la rue de Béthune ou encore en métro par la ligne 1 à l’arrêt République – Beaux-arts et même en bus avec les lignes 12 et 18, Citadine de Lille, Liane 1 , Liane 90.

Infos et contacts

Le palais des beaux-arts
18 rue de Valmy
59000 Lille
Tel : 03.20.06.78.00
web : www.pba-lille.fr

Horaires

Lundi 14h – 18h
Mercredi au Dimanche 10h – 18h
Fermé le mardi
Tarifs : 7 euros (réduit 4 euros)

A voir aussi sur le site

  • Lille : la grand’place

    Plus connue des lillois sous le nom de « grand’place », la place du général de Gaulle est le centre historique de la ville de Lille. Toujours très fréquentée, elle est le point de rassemblement des (...)
  • Lille : le beffroi de l’hôtel de ville

    A ne pas confondre avec celui de la chambre de commerce (place du théâtre), le beffroi de l’hôtel de ville est un véritable symbole de puissance politique et commerciale pour toute la région Nord-Pas (...)
  • Lille : Notre Dame de la Treille

    Bien cachée au cœur du vieux-Lille, la cathédrale Notre Dame de la Treille ne laisse personne indifférent et cache quelques secrets et anecdotes qui lui sont propres. Présentation d’une cathédrale pas (...)
  • Week-end à Lille

    Ville accueillante et chaleureuse par excellence, la capitale des Flandres est un endroit à ne rater sous aucun prétexte. Riche de son histoire, elle est également un haut lieu de l’art et de la (...)
  • Lille, le tripostal

    Le tripostal est une institution de Lille pour tous les amateurs d’art et de culture. Ni salle d’exposition ni musée, le tripostal est davantage un lieu de 6000 m² où vivent l’art et la culture au gré (...)