La place des Terreaux à Lyon

dimanche 3 décembre 2017

La place des Terreaux à Lyon

La place des Terreaux fait partie des symboles de la ville de Lyon. Elle est chargée d’histoire, tant elle a traversé plusieurs époques. Du temps des romains jusqu’au XXe siècle, elle a subit des transformations dont le résultat fascine aujourd’hui. Pour vous faire une idée, faites-y un simple passage !

Présentation

Son nom provient de ce qu’elle était à l’ère romaine, un terrain boueux traversé par de grands fossés. « Terreau » signifie boue, terre de remblai.

Au moyen-âge, des remparts protégeaient la partie nord de la ville entre Saône et Rhône, en longeant ses fossés. On les nomma « Fossés de la Lanterne » ou « les Vieux Fossés ». Le couvent de bénédiction des Dames de Saint Pierre aux Terreaux s’établit au sud, autour de l’abbaye Saint-Pierre, créé au VIe siècle.

A la Renaissance, les remparts sont positionnés plus au nord et l’espace est remblayé pour devenir un terrain adapté aux entrainements (combat avec les escopettes et arbalètes). On assiste notamment à l’installation de marchés de porcs.

Au XVIIe siècle, de nombreux changements interviennent, la place devient publique après qu’on l’aie pavée. L’abbaye Saint-Pierre fait sa mue entre 1659 et 1687, les bâtiments médiévaux sont démolis pour laisser place à de plus imposants et de plus vastes immeubles (le Palais Saint Pierre actuel).

Au XVIIIe siècle, le quartier est contrôlé par des bourgeois, des négociants et d’autres hommes d’affaires occupant les nouveaux cafés de la place. Elle devient un lieu où s’affirment les tendances de la mode, les identités sociales. Le préfet Vaisse entreprit de grands travaux au XIXe siècle qui aboutirent au ralliement de la place à Bellecour. Le palais Saint Pierre devint le musée des Beaux Arts en 1862. La place se dote d’une fontaine (Char de la liberté) en 1889, réalisée par Bartholdi.

Aujourd’hui, elle compte de nombreux commerces et terrasses qui attirent des visiteurs en grand nombre, même de nuit. Des hôtels se trouvent à proximité (ex. : Grand hôtel des terreaux).

A voir aussi sur le site

  • Le vieux Lyon

    Le Vieux Lyon est sans le moindre doute ce qu’il y a de plus intéressant à voir dans cette ville. En effet, c’est ici que l’on trouve les rues les plus charmantes et les plus beaux bâtiments de la (...)
  • Lyon, les traboules

    Ce ne sont pas moins de 500 traboules qui jonchent la ville de Lyon. Ces passages secrets traversent les anciens quartiers de la ville, portes dérobées entre chaque rue. La traboule est un chemin (...)
  • Lyon : Le musée Gadagne

    Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le musée Gadagne (ou Hôtel Gadagne) situé dans le quartier Saint-Jean (au centre du Vieux Lyon) présente deux domaines : le musée d’histoire de Lyon et le (...)
  • Découvrir Lyon

    Lyon est la 2e plus grande ville française, c’est un grand centre d’affaires et à la réputation de la capitale française de la gastronomie et est enregistrée comme un site du patrimoine mondial. (...)
  • Faire un Paris Lyon pour une quenelle

    Lyon est un des premiers endroits au monde pour les gourmands : même les Parisiens admettent, à contrecœur, qu’il n’y a pas de meilleure cuisine que celle de Lyon. Nous avons écrit de nombreuses (...)