Tokyo à l’époque d’Edo
Accueil du site > Asie > Tokyo à l’époque d’Edo

Tokyo à l’époque d’Edo




Tokyo à l'époque d'Edo

Tout d’abord, direction : le sanctuaire Yasukuni qui se trouve au niveau des douves du palais impérial.
Très joli temple avec des Tori (portes) absolument gigantesques. Le lieu est un peu controversé pour des raisons politiques.

Avant de passer un Tori, on salue puis on vient se purifier les mains. Enfin, on fait sa demande aux dieux en lançant une pièce de 5 yen (Gohuen = le courage, si j’ai bien compris) puis on s’incline 2 fois, on frappe dans ses mains 2 fois, on pense très fort à ce qu’on veut puis on s’incline une dernière fois.

Ensuite petite visite du temple Tokyo Dai Jingu. Les japonais s’y rendent pour trouver l’amour ! Comment ? En faisant une demande comme expliqué ci dessous ou en achetant des petits talismans, ou en inscrivant sa demande sur une petite pancarte de bois et en l’accrochant. Il est possible de tirer un petit papier qui prédit ses chances en amour (et dans la vie aussi) si les prédictions ne sont pas de bon augure, on peut plier le papier et l’accrocher sur un présentoir dans le temple. Ainsi, on laisse tout ce qui est mauvais derrière soi et on emporte que le bon !

Ballade à Shitamachi , petit quartier de Tokyo avec de petites ruelles, comme à l’époque d’Edo.

Puis descente à Uguisudani, plus exactement direction Yanaka où on trouve pas moins de 70 temples dont le Kan’ei-ji, le Gogokusan Tenno et le temple Nezu.

Enfin ballade dans le vieux quartier de Yanaka Ginza. Un endroit qui rend les Tokyoïtes nostalgiques, avec ses petits commerces à l’ancienne.

Minute nourriture : Le Toriyakidon du riz, du poulet, de la sauce sucrée salée extrêmement délicieuse, poireaux, oeufs, algues et je dois en oublier !

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org