Dormir à Death Valley

Dormir à Death Valley




Dormir à Death Valley

La Death Valley porte bien son nom, la chaleur y est harassante ! Nous attendons patiemment que le soleil passe derrière la montagne afin de respirer un peu mieux.

La nuit se fait de plus en plus sombre. Et là, nous découvrons une nouvelle facette de la vallée de la Mort : le ciel étoilé exempt de toute pollution lumineuse à 10 000 km à la ronde. Cette vision de la nuit ne nousfait pas regretter notre voyage dans les Parcs nationaux.

Vous êtes seul au monde face à l’immensité de l’univers

Le ciel est vraiment magnifique. Nous contemplons ce spectacle fabuleux pendant quelques heures. De toute façon, il est 20h et nous n’avons rien à faire alors autant profiter ce que la nature nous offre.

On fait un petit tour dans le camping et on s’aperçoit que la tente de notre ami chinois n’a pas résisté aux bourrasques continues du vent. Tiens le voilà qu’il revient d’ailleurs. Nous l’aidons à remonter sa tente. En guise de remerciements, ils nous offrent une bière (américaine - pas mauvaise du tout). On commence à parler. Il vient de Los Angeles et est venu visiter la Vallée de la Mort. Nous rigolons de notre situation burlesque au milieu de ce désert.

Et puis vient le coucher !

Sauf que même la nuit, il fait chaud ! Les rangers nous ont pourtant prévenus : Bien fermer la tente et ne pas laisser la nourriture dehors. On check : la nourriture est bien en sécurité dans la voiture.

Par contre dormir dans une tente igloo fermée à deux, par 25°C à l’extérieur, inutile de vous dire que la tente devient un sauna au bout de 10 minutes. Vous êtes le poulet en train de rôtir dans le four...

Je passe la main sur mon corps, j’ai l’impression d’être un chipandel au corps huilé. Sauf que c’est de la transpiration ... pas très sexy c’est vrai !

On s’endort malgré tout, bercé par le doux son du vent (encore et toujours).

Réveil matin à 6h30. La fraîcheur (si je puis m’exprimer ainsi – il doit déjà faire au moins 18°C) du matin et le paysage vous font oublier la courte nuit de sommeil que vous venez de passer.

Nous recroisons notre ami chinois avec qui nous parlons de nos nuits originales respectives.

Un court brin de toilette s’impose. Sachez qu’il n’y a pas de douches dans les campings américains. Les toilettes sont cleans et il y a au moins 10 rouleaux de papiers. Par contre, il n’y a pas de douches. Il faut aller en ville, des lieux sont mis à disposition pour la modique somme, en général, de 5$ pour 10 minutes. Nous décidons de nous laver au lavabo et de prendre une douche le soir même dans le nouveau camping qui nous attend. L’eau froide fait tellement de bien !!! On se lave les dents et nous voilà parés pour de nouvelles aventures.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org