Randonnée, les indispensables
Accueil du site > Actualité > Randonnée, les indispensables

Randonnée, les indispensables




Randonnée, les indispensables

Le sac à dos

Contenance du sac à dos.

Le volume des sacs à dos est mesuré selon cette méthode :

Des petites balles remplissent le compartiment principal ainsi que chaque poche. Les balles sont vider dans un container gradué, cela donne alors le volume équivalent en litre.

Choix du sac à dos

Facilité de rangement Poches : 3 extérieurs, 1 en ceinture. Accès frontal.

Porte-bâtons et piolet. Sifflet.

Adaptabilité morphologique Positionnement des bretelles ajustable.

Efficacité

Ultra-léger. Compressible. Sangle de poitrine.

Rappels de charge. Repose-mains

Evacuation de la transpiration Dos aéré mesh.

Résistance aux sollicitations répétées.

Entretien du sac à dos

Pour que les tissus conservent leurs propriétés (notamment l’imperméabilité), il est recommandé de ne pas laver les sacs à dos en machine, de ne pas utiliser de sèche-linge, de nettoyage à sec, ni d’eau de javel. Ne pas utiliser de fer à repasser.

Pour le nettoyage manuel de votre sac, il est conseillé d’utiliser de l’eau tiède savonneuse avec éventuellement l’aide d’une brosse. Après quelques années d’utilisation, vous pouvez raviver la déperlance des tissus avec un spray "imperméabilisant".

Les chaussures

Caractéristiques spécifiques d’une chaussure de marche.

- Talon biseauté
- Encoches de flexion
- Axe de déroulé droit
- Légèreté

Vérifier l’usure de vos chaussures, elle peut être cause d’une modification de la posture qui finira par créer des problèmes au niveau de vos pieds et du dos.

En cas de différence entre la longueur des pieds, Choisir la plus grande pointure.

La randonnée, le treck peuvent se pratiquer à allure soutenue. Pour cela, choisissez une chaussure sportive et technique pour plus d’efficacité.

Les chaussures doivent accompagner vos mouvements et vous aider à marcher vite.

Choisissez des chaussures légères, épousant la forme des pieds afin d’apporter du dynamisme et de la liberté à vos mouvements.

Secourisme

Les chocs répétés des pieds sur le sol, les sauts, leur intensité augmente avec le poids total du randonneur (poids corporel + équipement) ; Ils sont sous-estimés.

Les kilomètres à pieds usent les os avant les souliers.

En fonction de la résistance osseuse (ostéoporose en particulier) et de l’intensité cumulée des impacts, des fractures de fatigue et des tassements osseux peuvent se constituer insidieusement.

On peut commettre des erreurs alimentaires pendant quelques jours, parce que c’est une durée brève. Pour limiter la fatigue, donc les accidents, et conserver le plaisir de la sortie, il est prudent d’adapter son alimentation au coût énergétique du parcours.

La chaleur Le corps lutte à la fois contre la température extérieure et la chaleur produite par la marche en particulier lorsque l’effort est important en montée : la chaleur produite par le corps est égale à deux fois la quantité d’effort fourni.

La déshydratation guette, elle majore la fatigue : il faut donc boire plus souvent et plus abondamment.

La trousse de secours individuelle

La boite, de préférence rigide, légère, petite, à couvercle étanche (style Tupperware®) contient le matériel de base :

- Petits ciseaux qui coupent,
- Tire-Tiques
- Épingles à nourrice,
- Pince à épiler ou à échardes,
- Morceaux de sucre ou bonbons emballés individuellement,
- Crème solaire écran total,
- Une paire de gants en latex fin (sauf allergie au latex).

La contention

- 2 bandes élastiques larges collantes de 6 cm,
- Une attelle de cheville gonflable et adaptable par bandes agrippantes,
- Sparadrap,
- Bandes collantes type Stéristrip® pour fermer les plaies,
- Pansement anti-ampoules,
- Pansements individuels de plusieurs tailles.

La désinfection

- Savon,
- Désinfectant incolore et neutre (en flacon unidose si possible),
- Le sérum physiologique en flacon unidose utile pour laver les yeux. secouriste

Mots-clés de l'article

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org