Golf à Dubai
Accueil du site > Moyen-Orient > Golf à Dubai

Golf à Dubai




Golf à Dubai

A Dubai, ONZE PARCOURS DE CHAMPIONNAT OÙ S’AFFRONTENT LES PLUS GRANDS golfeurs du monde et une dizaine d’autres en construction devraient suffire aux plus exigeants des golfeurs.

Astiquer ses clubs de golf et partir pour Dubaï, une région plus connue pour l’étendue de ses déserts que pour la qualité de ses pelouses semble une idée farfelue. Certes. Mais ne vous y fiez pas trop. Dubaï qui voit grand et loin ne recule devant rien. Pour attirer un maximum de vacanciers, l’Emirat a multiplié les offres de loisirs. Créant à coup de pelleteuses : buildings géants, piste de ski, centres commerciaux, marinas, piscines hollywoodiennes, flopée de golfs… Avec onze parcours de championnat où se disputent quelques épreuves majeures du circuit européen et une dizaine d’autres en construction, l’émirat du Cheikh al-Makhtoum s’est hissé au rang des destinations golfiques qui comptent.

« Singulière, atypique, cosmopolite » comme le souligne justement Pascal Maigniez, directeur à Paris du département tourisme et marketing de Dubai, ce bout de désert strié de coulées vertes entretenues àgrand renfort d’arrosage automatique (les eaux usées sont récupérées) vous laissera pantois. Certains parcours se faufilent à quelques encablures des buildings de verre. D’autres perdus dans ce qui est encore le désert (demain la ville l’aura grignoté) forment une sorte d’oasis dans une forêt de grues. On y trouve des lacs, des bunkers infinies, des greens géants, des talus aux herbes folles comme sur un links, des clubs house aux formes avant-gardistes… Il n’y a pas de limites, on est ici dans la démesure. La preuve par trois exemples.

Al Badia Golf Course (par 72, 6626m.)

Il intègre le Dubaï Festival City qui comprend une marina et des kyrielles de grands magasins. Conçu comme une oasis avec ses palmiers et ses points d’eau, il vous faudra composer avec les onze lacs en jeu sur de nombreux trous. Au passage vous profiterez d’étonnantes perspectives sur les grattes ciel de la ville et sur le spectaculaire club house couvert d’un toit en ellipse.

Montgomerie Golf Course (par 72, 6682 m.)

Situé dans une des zones résidentielles les plus agréables de la ville, c’est un havre de paix. Sa particularité ? Le green du trou n°13 décrété « le plus vaste du monde » : une île de 5400 mètres carré (l’équivalent de 9 greens de taille moyenne) représentant la carte des Emirats ! Il compte aussi la bagatelle de 81 bunkers et de 14 plans d’eau. Le practice peut recevoir 200 joueurs ensemble. Quant aux horaires de départs ils sont plus précis qu’à la SNCF : toutes les huit minutes avec horaire affiché sur la voiturette.

Jumeirah Golf Estates.

Des quatre parcours prévus, deux sont prêts. Et « le plus grand club house du monde » n’est qu’embryonnaire. La crise est passée par là laissant des grues immobiles autour de maisons inachevées. Qu’à cela ne tienne, c’est là, qu’en novembre dernier Lee West Wood vainqueur du tournoi final du circuit européen (le Dubaï World Championship) a empoché 1,2 millions d’euros. Même sans cagnotte ce parcours signé Greg Norman vaut le déplacement. Immenses greens ondulés sertis de bunkers d’un blanc immaculé, traîtres ruisseaux serpentants en plein fairway offrent des défis à l’image des projets dubaïotes. Toujours surprenants.

Infos office du tourisme de Dubaï

www.definitelydubai.com ou 01.44.95.85.00.
Pour y aller (éviter de mai à août trop chauds) vols quotidiens au départ de Paris et Nice sur Emirates à partir de 550 € l’aller-retour.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org