Sites archéologiques en Espagne

mardi 30 avril 2019

Sites archéologiques en Espagne

L’Espagne compte un nombre impressionant de sites archéologiques. Dans cet article, nous dévoilerons des trésors qui ne sont pas les plus connus, ni les plus visités mais quiconque les approchera sera épaté. Venez, voyageons le long des sentiers délaissés !

El Barranco Perdido (Le Ravin Perdu) est un parc paléontologique à Enciso (La Rioja). Ici, on trouve la plus grosse quantité de traces paléontologiques de l’Espagne, avec des centaines d’empreintes de dinosaures de la période du Crétacé. A cette époque, la région était une zone inondée qui se desséchait périodiquement, laissant des endroits boueux où les dinosaures laissaient leurs empreintes. El Barranco Perdido est un parc destiné à tous les âges et à toute la famille.

El Barranco Perdido

Le Dolmen Sorginetxe se situe à Elvillar (Araba) et est une tombe mégalithique, édifiée à l’âge de Bronze. C’est un des dolmens basques les plus importants de par sa taille et sa conservation. La chambre mortuaire est composée de neuf dalles qui créent une forme de polygone. La galerie est faite de cinq dalles qui ferment le tout. Lors des fouilles, des restes humains et de nombreux objets ont été trouvés, tels que : hachettes, morceaux de poterie et bagues. Ces objets sont conservés dans la ville toute proche de Laguardia (Alava).

Dolmen Sorginetxe

Situé dans la ville de Saelices (Cuenca), les origines du Parc archéologique de Segóbriga remontent à l’Age de Fer. La plus grande gloire de la ville vient de la période romaine. Ici, vous trouverez le théâtre et l’amphithéâtre de l’époque romaine. Le développement urbain de Segóbriga semble commencer entre 50 et 100 ans avant JC. Pendant les Ier et IIème siècles après JC, la basilique, les portiques et les thermes ont été construits et leurs restes sont bien conservés. C’est une des visites archéologiques les plus marquantes.

Parc archéologique de Segóbriga

Parmi les restes archéologiques variés de la péninsule ibérienne, se trouve le Site archéologique de Tiermes à Montejo de Tiermes (Soria). Selon les chercheurs, cette zone était habitée au Néolithique. Portant des traces de l’Age de Bronze jusqu’au Moyen Age, en passant par l’Age de Fer, l’époque romaine, etc. AlwaysOnVacation.es propose de l’hébergement dans plusieurs endroits de Soria.

Site archéologique de Tiermes

En 1983, suite à la découverte chanceuse d’une mosaïque, des fouilles ont démarré à Carranque (Tolède).
Cette découverte met en lumière un des plus importants monuments de l’Espagne sous l’empire romain. Le Parc archéologique de Carranque comprend la Maison de Materno avec plusieurs mosaiques, ainsi que deux constructions, connues sous les noms de Palatium et Mausoleum. Toutes ces découvertes datent de la fin du IVème siècle et sont liées à l’Empereur Théodose le Grand.

Parc archéologique de Carranque

A voir aussi sur le site

  • Grenade, L’Alhambra

    Le moment phare de notre visite de Grenade arrive : la visite de l’Alhambra. Pour les incultes (dont nous faisions bien évidemment partie avant d’y aller…), l’Alhambra est une forteresse surplombant (...)
  • Le temps d’un week-end à Barcelone

    Barcelone est sans aucun doute une de ces villes que l’on peut visiter mainte et mainte fois sans se lasser. Sa situation exceptionnelle, à proximité de certaines des plus belles côtes d’Espagne, (...)
  • Andalousie, La Alpujarra

    Plantons le décor : La Alpujarra est un massif montagneux de la Sierra Nevada au sud est de Grenade réputé pour plusieurs raisons. Alors dans un ordre décroissant d’importance pour nous ; la (...)
  • Les 5 meilleurs musées inconnus de Barcelone

    Barcelone est une ville de fête mais aussi de culture. Il existe ici tellement de choses à faire et à voir qu’on peut vite se sentir frustré d’avoir raté ci ou ça. Mais à moins d’y rester de long (...)
  • Un séjour thermal en Espagne

    Plébiscitée depuis des années par les français habitant le sud du pays, le nord de l’Espagne est une destination très prisée des amateurs de séjours santé beauté à moindre coût. Et si l’on parle aisément (...)