Paris, le Marais et alentours
Accueil du site > Europe > > Paris, le Marais et alentours

Paris, le Marais et alentours




Paris, le Marais et alentours

Petites rues pavées, hôtels particuliers et calmes jardins... C'est dans cet écrin exceptionnel que les grands créateurs de mode et les artistes contemporains ont choisi de s'installer. Juste à côté des enseignes en hébreux, des vendeurs de falafels du quartier juif et des bars gays survoltés. Un mélange détonnant, une atmosphère animée.

De places en places

Commençons la visite de ce quartier historique par un site résolument contemporain. Un pavillon vermillon installé dans un hangar très design : la Maison rouge est une fondation dédiée à l'art actuel dans toutes ses disciplines, peinture, installations, théâtre et expositions temporaires. Situé au numéro 10 du boulevard de la Bastille (Métro Quai de la Rapée), cet espace de création abrite également un restaurant : le Transversal. La jeune chef y concocte des mets où art et gastronomie se mélangent, au gré des expositions en cours.

Pour rejoindre la place de la Bastille, longez l'Arsenal, un agréable petit port de plaisance bordé de jardins.

Arsenal Paris

Installez-vous à la terrasse du café Les Grandes Marches, situé à côté de l'Opéra Bastille. De là, observez la Colonne de Juillet, du haut de laquelle trône le Génie de la Liberté. Dirigez ensuite votre regard vers les marches de l'Opéra : lieu de rendez-vous des Parisiens. Avant d'aller prendre un café ou de faire les boutiques, les groupes d'adolescents ultralookés, les couples, les familles se retrouvent devant les marches.

Suivez-les dans les rues animées derrière la place. Pour prendre des forces avant cette filature, commencez par boire un jus de fruits pressé au Juicy Bar au début de la rue du Faubourg Saint-Antoine. Cette artère est connue pour ses magasins de meubles et de décoration. Engouffrez-vous ensuite dans la rue de Charonne. Pour adopter le total look de la Parisienne, faites un tour au numéro 16, chez Isabel Marant, puis à French Trotters et Sessun, toutes deux situées au numéro 30.

Encore à gauche se trouve la rue de Lappe. Avec ses cafés, ses bars dansant et ses clubs, cette petite rue pavée se transforme le soir en véritable night club ! Un peu plus loin, rue des Taillandiers, découvrez La Scène et les Disquaires : deux hauts lieux des soirées parisiennes.

Au bout de la rue de Lappe, prenez la rue Daval, qui vous mènera jusqu'au Boulevard Beaumarchais. Remontez ensuite le Beaumarchais jusqu'à la rue du Pas-de-la-Mule. En descendant cette rue, vous accéderez à la Place des Vosges. Un carré de trente-six maisons de brique et de pierre s'offre alors à vos yeux. Un bijou de l'architecture XVIIe à contempler, les pieds dans l'herbe, depuis les pelouses du jardin. Au numéro 6 de la place se trouve la Maison de Victor Hugo. En plus de vous dévoiler tous les souvenirs et les dessins de l'auteur des « Misérables », qui vécu ici pendant 16 ans, ce musée vous offre une magnifique (et presque unique) vue panoramique sur la place.

Promenez-vous ensuite autour de la place pour découvrir les galeries d'art contemporain nichées sous les arcades. Au numéro 7, un passage vous conduira jusqu'à l'Hôtel de Sully. Ce très bel hôtel particulier, abrite l'un des sites du Jeu de Paume, qui organise des expositions de photos.

Hotel Paris

En prenant la rue de Turenne, puis la rue d'Ormesson, vous débouchez sur l'une des places les plus pittoresques de la capitale : la Place du Marché Saint-Catherine. Avec ses pavés, ses bancs, ses arbres et ses petits restaurants décorés de lampions... cet endroit est un vrai décor de cinéma !

Shopping et pause peinture dans le Marais

Faire du shopping est de loin la meilleure façon de découvrir le Marais. C'est en arpentant les petites rues pavées, furetant de boutiques branchées en ateliers de jeunes créateurs que l'on peut véritablement ressentir toute l'inventivité qui émane de ce quartier.

Commencez par la rue de Sévigné, puis la rue des Francs Bourgeois, avec ses boutiques branchées comme Jamin Puech (au numéro 68), Vanessa Bruno (au numéro 100), Olga (au numéro 103), Maud Perl (au numéro 106), American Apparel (au numéro 23) et APC (au numéro 112).

D'autres boutiques vous attendent dans la rue Charlot. Avant de vous rendre dans cette rue très mode, faites une pause culturelle colorée au Musée Picasso, qui se trouve à quelques enjambées de la rue des Francs Bourgeois, à l'angle de la rue Vieille du Temple et de la rue des Quatre Fils. Cette construction du XVIIe siècle et son petit jardin, abritent les oeuvres de l'artiste mais aussi celles de ses amis Braque, Matisse ou Degas.

Prêts à découvrir la rue Charlot et ses boutiques de créateurs ? Prenez la rue Vieille du Temple puis, à gauche, la rue des Quatre Fils : la rue Charlot se trouve à quelques mètres à droite. Direction les cabines d'essayages de Martin Grant (10, rue Charlot), Samy Chalon (au 24) AB33 (au 33) Gaspard Yurkievich (au 43), Paulin Pin (au 51), Emilie Casiez (au 57) et de N°60 (comme son nom l'indique, au numéro 60).

Le Pletzl

Pour un plongeon dans la culture juive, reprenez la rue de Turenne puis, à droite, la rue Saint-Antoine. En face du métro Saint-Paul se trouve le « Pletzl », le quartier juif de la capitale, délimité par les rues des Rosiers, des Ecouffes, la rue Pavée et la rue du Roi-de-Sicile. Un vrai petit village décoré d'enseignes en hébreux, où tout le monde se connaît et déguste un falafel.

Sacha Finkelsztajn

Au numéro 27 de la rue des Rosiers se trouve Sacha Finkelsztajn, la plus ancienne pâtisserie-boulangerie juive de Paris, et qui plus est offre un vaste choix de plats gastronomiques, alliant tradition et modernité. Avec sa devanture toute jaune, vous la repérerez facilement.Et à quelques pas, le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (situé au71, rue du Temple), vous propose une approche culturelle et artistique de l'histoire des communautés juives.

Instantanés

Tout est une question de point de vue ? Venez méditer sur cette question à la Maison européenne de la photographie, située au numéro 5 de la rue de Fourcy. Cet espace hybride qui mêle architecture contemporaine et hôtel particulier du XVIIIe siècle vous fera voyager au coeur de la photographie contemporaine : des jeunes artistes en pleine expansion, aux grands maîtres (Depardon, Warhol...), au fil des expositions temporaires. A deux pas, la rue François Miron. Les maisons à colombages des numéros 11 et 13 contrastent avec la très contemporaine boutique Sentou. Cette boutique baignée de lumière est spécialisée dans le design.

Un peu plus loin, dans la rue du Pont Louis-Philippe, vous attend un autre espace dédié à la photographie. La galerie Agathe Gaillard est spécialisée dans les clichés contemporains.

Vous êtes ici à quelques mètres de l'Hôtel de Ville de Paris. Pour vous y rendre : prenez la place Saint-Gervais, puis la rue Lobau. La mairie étant le bâtiment blanc ouvragé qui se dresse devant vous. Admirez la façade de style Renaissance depuis le large parvis qui lui fait face.Messieurs, vous qui avez suivi vos serial shoppeuses dans toutes les petites boutiques du Marais : votre tour est venu ! Derrière le BHV de la rue de Rivoli, se trouve le BVH Homme, au numéro 36 de la rue de la Verrerie.

L'art contemporain : de Warhol à Whaloo

Tout près du BHV, au numéro 8 de la rue du Temple, se trouve l'Espace Claude Berri. Ici, le célèbre producteur français dévoile sa collection personnelle par le biais d'expositions temporaires. Depuis son ouverture en mars 2008, cette galerie-centre d'art a déjà présenté les oeuvres de Bruce Nauman, Wim Delvoye ou du très en vogue artiste indien Subodh Gupta...

centre Pompidou

Pour trouver le Centre Pompidou, situé également dans la rue Rambuteau, cherchez du regard les câbles et les tuyaux de couleur installés sur sa façade. Vous accéderez à l'entrée principale, en prenant la rue Rambuteau sur votre gauche. Laissez-vous alors guider par la joyeuse clameur qui provient de l'esplanade du Centre. Spectacles de rue, agitateurs public, musiciens, peintres s'y sont tous donné rendez-vous.

Derrière ce bâtiment de verre enrubanné de tubes, d'ascenseurs et d'escaliers, le musée dévoile notamment les oeuvres de Picasso, Miro et Warhol. Les habitués du lieu risquent d'être surpris, puisque les collections d'art moderne et d'art contemporain ont fait l'objet d'un nouvel accrochage en 2007, à l'occasion des 30 ans du musée.

Terminez votre visite par une note culinaire en dînant au Georges, le restaurant du Centre Pompidou. Ses baies vitrées et sa terrasse sur les toits offrent une vue exceptionnelle sur tout Paris. Sur votre gauche, admirez les statues colorées de Nikki de Saint-Phalle, qui ornent la fontaine Igor Stravinsky.

D'Andy Warhol, passez maintenant à Andy Whaloo ! Ce bar-restaurant à l'atmosphère conviviale, avec sa déco très colorée et ses objets de récupération, est situé à l'intérieur d'un hôtel particulier, rue de Gravilliers.

L'option de la journée : le gay Marais

Le quartier est aussi connu pour ses nombreux établissements gays et lesbiens. Boutiques, galeries, restaurants, cafés, boîtes de nuit... Les adresses homos se multiplient autour de Saint-Paul et près de l'Hôtel de Ville. Venez-vous encanailler dans ces lieux où l'excentricité, la bonne humeur et la loufoquerie règnent en maîtres !

Open Cafe Gay Marais

Commencez votre visite du gay Marais par l'Open Café, au croisement de la rue des Archives et de la rue Sainte Croix de la Bretonnerie. Très animée, de jour comme de nuit. A quelques enjambées, découvrez la toute première librairie homo parisienne. Les mots à la bouche se trouve rue Ste Croix de la Bretonnerie.
Terminez votre mini-tour au Troisième Lieu, derrière le Centre Pompidou. Son surnom de Cantine des Ginettes armées donne le ton de cette adresse lesbienne : une ambiance survoltée dans un décor totalement décalé.

En savoir plus :

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org