Les ethnies au Vietnam



Les ethnies au Vietnam

Les ethnies au Vietnam sont vraiment variées et authentique. Notre description vous permet d'avoir une vue panoramique sur la vie de toutes les ethnies dans ce pays magnifique ...

Quelles sont les ethnies au Vietnam ?

Le Vietnam est composé de 54 ethnies pour une population d' environ 95.5 millions d' habitants. Les Viet (Kinh) représentent le groupe ethnique le plus représenté avec à peu près 86% de la population, vivant en majeure partie dans les deltas du Mékong, du Fleuve Rouge, dans les plaines côtières du Centre du pays, ou encore dans les grandes villes. Les ethnies minoritaires sont parsemées sur les hautes terres périphériques, qui représente tout de même les 75% de la surface du Vietnam. Nous allons ici parler de quelques ethnies mais ne pourrons pas aborder la l'ensemble. Tay, Thai, Muong, Hoa, Khmers, Nung ... comptent environ un million d' âmes ; d'autres, quelques centaines, comme les Brau, Ronam, Odu

Le Vietnam a l'un des schémas ethnolinguistiques les plus complexes d'Asie. La majorité vietnamienne a été fortement sinisée pendant un millénaire de domination chinoise, qui s'est achevé en 939 ce. L'influence indienne est plus évidente parmi les minorités Cham et Khmer. Les Chams ont formé la population majoritaire dans le royaume indianisé du Champa, dans ce qui est aujourd'hui le centre du Viêt Nam, du IIe à la fin du XVe siècle ce. Il reste un petit nombre de Cham dans la plaine côtière du centre-sud et dans le delta du Mékong, près de la frontière cambodgienne. Les Khmers (Cambodgiens) sont dispersés dans tout le delta du Mékong.

De nombreux autres groupes ethniques habitent les hautes terres. Bien que les cultures varient considérablement dans la région centrale, les caractéristiques communes comprennent un mode de vie encore largement orienté vers les groupes de parents et les petites communautés. Connus collectivement par les Français sous le nom de Montagnards ("montagnards" ou, littéralement, "peuple des montagnes"), ces montagnards du centre ont des affinités avec d'autres Asiatiques du Sud-Est et ont manifesté un désir intense de préserver leurs propres identités culturelles. Dans les hautes terres du nord, les différents groupes ont des affiliations ethnolinguistiques avec des peuples de Thaïlande, du Laos et du sud de la Chine.

En général, les groupes des hautes terres ont subi peu d'influence chinoise ou indienne, bien qu'ils aient absorbé certains traits culturels occidentaux (français puis américains), principalement entre la fin du XIXe siècle et le début des années 1970. Au début du XXIe siècle, cependant, la promotion active du tourisme, ainsi que la disponibilité accrue de produits provenant des marchés étrangers, ont apporté de nouvelles influences internationales dans les communautés des hauts plateaux.

En général les 54 ethnies au Vietnam sont distinguées en 5 familles linguistiques suivantes :

Les Austro-asiatiques : divisés par 2 groupes

- Groupe Viet-Muong : comprend les Viet(Kinh), Muong, Tho , Chut
- Groupe Mon-Khmère : Khmère, BaNa, SéDan( Xo-dang), Hre, CoHo, Mnong, Xtieng, Khomu, Bru VanKieu, CoTu, GieTrieng, TaOi, Ma, Co, ChoRo, XinhMun, Khang, Mang, RoMam, Brau, Odu.

La famille austroasiatique comprend les Viet-Muong et les Mon-Khome. Avec 50 ethnies ils sont environ 80 millions d’habitants répatis dans toute l’Asie où certains ont fondé des États comme le Vietnam et le Cambodge. Ce sont les populations les plus anciennement installées dans le Sud-Est asiatique. C’est aussi le groupe linguistique le plus importantdu pays avec 25 ethnies répartis du Nord au Sud, des plaines jusqu’aux montagnes.

Les Austronésiens : compris 5 ethnies : GiaRai, Ede, Cham, Raglai, ChuRu

Les autronésiens sont présents au Vietnam, au Cambodge, en Thailande mais surtout dans les îles et presqu’île Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Singapour, de Madagascar, de Micronésie, et de Mélanésie, de Nouvelle-Guinée, de Polynésie et de Taiwan. Ces 150 ethnies forment une population de 200 millions de personnes dont 9 millions pour la seule partie continentale. Certaines ont créé des Etats comme Champa,

l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines. Au Vietnam, 5 ethnies relèvent de cette famille.

Les Thai-Kadai : divisés par 2 groupes :

- Groupe Thai : Tay, Thai, Nung, SanChay, Giay, Lao, Lu, Bo Y.
- Groupe Kadai : LaChi, CoLao, LaHa, PuPeo

Les ethnies rattachées à la famille linguistique Thai-Kadai comptent environ 75 millions de personnes, soit à peu près de 18% de la population de l’Asia du Sud-Est. Elles sont établies au Vietnam, en Chine, au Laos, en Thailande, au Myanmar et en Inde. Une majorité d’entre elles, originaire de Chine, a émigré vers le Sud il y a fort longtemps. Certaines ont constitué des Etats comme le Laos et la Thailande. Les langues Tay et Thai sont proches au Vietnamien et des langues Mon-Khmères. Au Vietnam, 8 ethnies de la famille linguistique Thai-Kadai sont rattachées à cette famille. Les ethnies Colao, Lachi, Pupeo, Laha au Vietnam et les Le de l’île de Hainan en Chine appartiennent au groupe Kadai dont la population est la moins nombreuse. Leurs langues forment un trait d’union entre les Tay-Thai et les Austronésiens, entre les Kadai et les îles.

Les Mong-Yao : Mong, Yao, PaThen

Les ethnies appartenant à cette famille linguistique soit environ 8 millions, vivent au Vietnam, en Chine, au Laos, en Thailande et au Myanmar. Les Mong (Hmong) environ 6,5 millions et les Yao environ 1,2 millions sont les ethnies les plus nombreuses. Elles sont divisées par de nombreux groupes régionaux ayant de particularités linguistiques et coutumières. Au Vietnam, 3 ethnies appartiennent à cette famille.

Les Sino-Tibétains :

- Groupe Han : Hoa, SanDiu, Ngai
- Groupe Tibéto-Birman : HaNhi, PhuLa, LaHu, LoLo, Cong, SiLa

Les Sino-Tibétains avec 1,5 millions de personnes, parlant différentes langues chinoises, est la famille linguistique la plus largement représentée. Au sein de cette famille les 150 ethnies du groupe Tibéto-Birman sont 56 millions en Asie du Sud-Est et en Chine. Ces ethnies, originaires du Nord, émigrèrent peu à peu vers le Sud au début de 18ème siècle. Elles sont présentes aujourd’hui au Vietnam, en Chine, au Laos, en Thailande, au Myanmar, à Singapour, en Inde, au Bangladesh et au Népal. Au Vietnam, 3 ethnies sont rattachées au groupe linguistique Han et 6 au groupe Tibéto-Birman.


En savoir plus :