Venezuela, Salto Angel, plus haute chute d’eau du monde
Accueil du site > Amérique centrale > Venezuela, Salto Angel, plus haute chute d’eau du monde

Venezuela, Salto Angel, plus haute chute d’eau du monde




Venezuela, Salto Angel, plus haute chute d'eau du monde

Le salto Angel est la chute d’eau la plus haute du monde, avec une hauteur de 979 m. Elle se situe dans le Parc National Canaima, dans l’état de Bolívar.

Cet espace naturel protégé, établi comme parc national depuis le 12 juin 1962 et déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1994, s’étend sur une aire de plus de 30.000 km carrés, jusqu’aux frontières avec la Guyana et le Brésil. Le nom de Salto Ángel fut choisi en honneur à l’aviateur américain Jimmy Angel, qui en 1937 fit connaître l’existence de la chute d’eau. En 2009, elle fut nominée pour concourir pour les Sept Merveilles Naturelles du monde, se positionnant à la troisième place sur 77.

Comment se rendre à Salto Angel ?

Le salto Angel est une des attractions touristiques les plus importantes du Venezuela, mais actuellement pour s’y rendre ce n’est pas une mince affaire, dû au fait qu’elle se trouve isolée par une épaisse jungle.

On peut s’y rendre en avion de ligne depuis Caracas ou Ciudad Bolívar, pour atterrir sur un campement à Canaima. D’autres touristes préfèrent s’y rendre par des moyens plus naturels, traversant la jungle par les voies fluviales. Le salto Ángel est connu également comme Churún-Merú, nom qui correspond en réalité à une autre chute d’eau proche.

A Santa Elena de Uairén, Ciudad Guayana et Ciudad Bolívar il y a des agences de tourisme qui réalisent des excursions par terre, air (avion et hélicoptère) et eau, pour observer l’Auyantepuy et ses nombreuses chutes d’eau. Les excursions par voie terrestre et fluviale se réalisent à partir du campement de Canaima et durent environ 13 heures.

Quand aller à Salto Angel ?

Les voyages au salto Ángel se déroulent de juin à décembre, quand les fleuves ont une profondeur suffisante pour supporter les canoës utilisées par les indigènes pemón. Durant la saison sèche (de décembre à mars) il y a moins de débit d’eau. Le salto ne peut être vu lors des jours nuageux.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org