Maracaibo, le plus grand lac d’amérique du Sud
Accueil du site > Amérique centrale > Maracaibo, le plus grand lac d’amérique du Sud

Maracaibo, le plus grand lac d’amérique du Sud




Maracaibo, le plus grand lac d'amérique du Sud

Le lac de Maracaibo est une grande baie saumâtre au Venezuela. Il est relié au golfe du Venezuela par le détroit de Tablazo, et est alimenté par de nombreuses rivières, la plus importante étant la Catatumbo. Il est communément considéré comme un lac plutôt qu’une baie ou une lagune, et avec 13.210 km ², il serait le plus grand lac d’Amérique du Sud.

Il ressort de son passé géologique qu’il a été un véritable lac dans le passé, et en tant que tel il est l’un des plus vieux lacs sur Terre entre 20 et 36.000.000 ans.

Le lac de Maracaibo agit comme une voie de navigation majeure pour les ports de Maracaibo et de Cabimas. Les environs du bassin de Maracaibo contiennent d’importantes réserves de pétrole brut, rendant le lac, un centre de profit important pour le Venezuela. Le pont général Rafael Urdaneta (8,7 km de long, terminé en 1962), couvrant la sortie de la baie, est l’un des plus longs ponts du monde.

Le lac est également l’emplacement de la « foudre Catatumbo ».

En raison de l’énorme volume de pétrole forré dans le bassin de Maracaibo, certaines régions productrices de pétrole près du lac Maracaibo se sont modifiées, en changeant la géographie de la région. En réponse, le gouvernement vénézuélien a été forcé de construire une digue en terre pour protéger les zones en dessous du niveau de la mer comme Tia Juana, Lagunillas, et Bachaquero ; les protégeant ainsi de l’empiètement par les eaux. Beaucoup considèrent que la digue est un désastre en attente, avec le potentiel d’un tremblement de terre causant la liquéfaction des sols et submergeant une grande partie de la population. Un programme de mesures d’atténuation pour lutter contre le risque sismique a été commencé en 1988. La digue demande un entretien permanent et son amélioration sera nécessaire dans le futur, car elle continue à s’affaisser d’au moins 7 cm par an.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org