COVID, où peut-on voyager ?

mardi 14 septembre 2021

COVID, où peut-on voyager ?

Alors que de nombreuses régions du monde continuent de lutter contre les épidémies de coronavirus, en particulier la variante Delta, certains dirigeants ont interrompu le processus de réouverture et annoncé de nouvelles contraintes sur les voyages et les rassemblements. Dans le même temps, d’autres pays assouplissent leurs restrictions. Voici un tour d’horizon de ce qui se passe dans le monde.

Mise à jour 14 septembre 2021

Aux dernières nouvelles, le confinement à Auckland, en Nouvelle-Zélande, a été prolongé jusqu’au 21 septembre au moins. L’Irlande prévoit d’abandonner presque toutes les restrictions relatives aux Covid-19 d’ici le 22 octobre. La France a interdit aux voyageurs non vaccinés à partir du 12 septembre. Et l’Angleterre a annoncé que le pays ne poursuivrait pas son projet d’utiliser un passeport de vaccination pour l’entrée dans les grands événements et les boîtes de nuit.

Le Danemark a interdit l’entrée des États-Unis aux voyageurs non vaccinés, mais a levé toutes les mesures Covid-19 restantes le 10 septembre. Les Pays-Bas ont également renforcé leurs conditions d’entrée. Hong Kong a annoncé que les voyageurs en provenance des zones à faible risque de la Chine continentale et de Macao ne seront plus tenus de se mettre en quarantaine.

L’Italie exige que les voyageurs des pays à risque non vaccinés soient mis en quarantaine pendant cinq jours à leur arrivée. Une preuve de vaccination sera exigée pour de nombreux grands événements en Écosse à partir de la fin septembre. Le Royaume-Uni a ajouté sept pays, dont le Canada, la Suisse et le Danemark, à sa liste verte. Les voyageurs en provenance de ces pays n’ont pas à être mis en quarantaine à leur arrivée au Royaume-Uni.

Toujours dans la région Asie-Pacifique, un confinement à Sydney, en Australie, restera en place jusqu’à la fin septembre. Singapour autorise désormais l’organisation d’événements professionnels assis réunissant jusqu’à 1 000 personnes si tous les participants sont entièrement vaccinés. Le pays a également annoncé son intention d’assouplir les restrictions de voyage avec Hong Kong, Macao, l’Allemagne et Brunei.

En Amérique du Nord, le Canada exigera bientôt que tous les passagers des avions, des bateaux de croisière et des trains interprovinciaux soient vaccinés contre le Covid-19. Les États-Unis maintiennent leurs frontières terrestres avec le Canada et le Mexique fermées aux voyages non essentiels jusqu’au 21 septembre.

Statut de réouverture dans les pays qui ont interdit ou restreint les événements

Australie

Les restrictions concernant les rassemblements varient selon les pays. Aux dernières nouvelles, le confinement à Sydney a été prolongé jusqu’à la fin septembre. Des masques sont exigés dans tous les espaces publics intérieurs et un couvre-feu a été instauré de 21 heures à 5 heures du matin. Les habitants ne peuvent quitter leur domicile que pour des raisons essentielles.

Le gouvernement australien a publié un plan en quatre étapes pour la réouverture. Le pays se trouve actuellement dans la phase A, la plus restrictive. Certaines restrictions seront assouplies et les fermetures sont moins probables dans la phase B, qui aura lieu lorsque 70 % de la population aura reçu les deux doses du vaccin contre le coronavirus. Le pays passera à la phase C lorsque 80 % de la population sera entièrement vaccinée, après quoi les voyages seront rouverts et les résidents vaccinés seront exemptés de toutes les restrictions nationales. La phase D verra la réouverture des frontières internationales, les voyageurs vaccinés n’étant plus tenus de se mettre en quarantaine. Les visiteurs non vaccinés pourraient toutefois être soumis à un test Covid-19 avant leur voyage et à leur arrivée.

Les frontières de l’Australie restent fermées pour l’instant et une bulle de voyage sans quarantaine avec la Nouvelle-Zélande a été suspendue au moins jusqu’en septembre. Seuls les citoyens australiens, les résidents permanents, les membres de leur famille immédiate et les voyageurs qui ont séjourné en Nouvelle-Zélande pendant au moins 14 jours avant de s’envoler pour l’Australie peuvent entrer dans le pays. Les visiteurs doivent présenter la preuve d’un résultat négatif au test Covid-19 effectué dans les 72 heures précédant le départ. Des mises à jour sur les voyages sont disponibles sur le site Web du ministère australien de la Santé.

Canada

Le pays a annoncé que tous les passagers des avions, des bateaux de croisière et des trains interprovinciaux devront être entièrement vaccinés contre le Covid-19, à partir de cet automne. Depuis le 9 août, les citoyens américains et les résidents permanents qui vivent actuellement aux États-Unis et qui sont complètement vaccinés sont de nouveau autorisés à entrer au Canada pour des voyages non essentiels. Les voyageurs admissibles doivent satisfaire aux exigences canadiennes en matière de tests préalables à l’entrée, être asymptomatiques à l’arrivée et télécharger leurs informations de vaccination dans le système ArriveCAN. Toutefois, la frontière terrestre des États-Unis avec le Canada restera fermée aux voyages non essentiels jusqu’au 21 septembre, ce qui signifie que les Canadiens ne pourront pas entrer aux États-Unis en voiture. De plus amples détails sont disponibles sur le site Web du gouvernement canadien. Le pays a également annoncé son intention d’ouvrir ses frontières aux voyageurs entièrement vaccinés de tous les pays le 7 septembre, tant que les cas de Covid-19 au Canada restent stables.

De nombreuses provinces et territoires ont restreint la taille des rassemblements. Le gouvernement canadien a également publié un outil d’atténuation des risques destiné aux organisateurs d’événements. Site web du gouvernement.

Danemark

Le Danemark a ajouté les États-Unis à sa liste orange de restrictions de voyage. Depuis le 4 septembre, seuls les voyageurs américains entièrement vaccinés sont autorisés à entrer dans le pays pour quelque raison que ce soit, et ils seront exemptés des exigences danoises en matière de quarantaine et de tests. Les voyageurs américains non vaccinés ne peuvent se rendre dans le pays que s’ils ont un "motif valable" d’entrée, tel que défini par le gouvernement danois. Ceux qui ne sont pas vaccinés et qui sont éligibles doivent avoir la preuve d’un test Covid-19 négatif.

En raison des taux de vaccination élevés au Danemark, le ministre de la santé, Magnus Heunicke, a annoncé que le gouvernement ne considérerait plus le Covid-19 comme une "maladie socialement critique" à partir du 10 septembre. Le pays lèvera ce jour-là toutes les restrictions restantes en matière de pandémie. Le système de passeport à coronavirus, qui était nécessaire pour entrer dans les bars, les restaurants, les attractions culturelles et les événements, sera progressivement supprimé. Des détails et des mises à jour sont disponibles sur le site Web du gouvernement.

France

Depuis le 12 septembre, tous les voyageurs non vaccinés en provenance des États-Unis sont interdits d’entrée en France. Ils ne peuvent s’y rendre qu’à des fins essentielles et doivent fournir un test Covid-19 négatif et rester en quarantaine pendant sept jours. La France a levé la plupart des restrictions liées au Covid-19, mais les masques sont toujours requis dans les espaces publics intérieurs et les passeports Covid-19 sont obligatoires pour les événements réunissant plus de 50 personnes. Depuis le 9 août, des certificats sanitaires sont également exigés dans les cafés, les restaurants, les lieux culturels et les voyages longue distance en avion, en train ou en bus. Les certificats seront également bientôt exigés pour les personnes âgées de 12 à 17 ans et pour le personnel des lieux publics. Les invités doivent montrer qu’ils sont entièrement vaccinés, qu’ils ont reçu un résultat négatif au test Covid-19 dans les dernières 48 heures ou qu’ils se sont complètement rétablis du Covid-19 au cours des six derniers mois.

Le pays a mis en place un nouveau système de feux tricolores pour les voyages, qui permet aux voyageurs vaccinés des pays verts et orange d’entrer sans passer par un test Covid-19. Les voyageurs en provenance de pays à feu rouge doivent avoir une raison essentielle de voyager, effectuer un test Covid-19 avant le départ ainsi qu’à l’arrivée, et rester en quarantaine pendant sept jours s’ils sont complètement vaccinés ou dix jours s’ils ne le sont pas.

Allemagne

L’Allemagne a rouvert ses frontières aux citoyens américains. Pour entrer dans le pays, les voyageurs doivent présenter une preuve de vaccination complète, une preuve de guérison du Covid-19 au cours des six derniers mois ou un test Covid-19 négatif effectué avant le départ. D’autres restrictions varient dans le pays, en fonction des taux régionaux de Covid-19.

Grèce

La Grèce a levé les restrictions de quarantaine pour les voyageurs en provenance de tous les États membres de l’Union européenne, de la Grande-Bretagne, des États-Unis, des Émirats arabes unis, de la Serbie et d’Israël. L’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, pays non membres de l’UE qui font partie d’un pacte européen sur les voyages, sont également exemptés. Depuis le 19 avril, les voyageurs se rendant en Grèce en provenance de l’un de ces pays ne sont plus tenus de se soumettre à une quarantaine de sept jours à leur arrivée, s’ils présentent une preuve de vaccination ou un résultat négatif au test Covid-19 effectué dans les 72 heures suivant leur arrivée.

La Grèce a commencé à assouplir les restrictions liées au Covid-19, mais les restrictions de capacité pour les rassemblements, les entreprises et les transports publics restent en place. Une preuve de vaccination ou de guérison doit être présentée pour s’asseoir à l’intérieur dans les restaurants, cafés, boîtes de nuit et bars. Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux intérieurs.

Hong Kong

Hong Kong assouplira ses restrictions de voyage avec la Chine le 8 septembre. Toute personne qui ne s’est pas rendue dans les zones à risque moyen ou élevé de la Chine continentale ou de Macao ne sera plus tenue de se mettre en quarantaine. Hong Kong prévoit d’autoriser l’entrée d’un maximum de 2 000 voyageurs par jour. Des détails supplémentaires sur les mesures de voyage Covid-19 sont disponibles sur le site Web du gouvernement.

Hong Kong utilise un "programme de vaccination", qui permet aux personnes vaccinées et à la plupart des entreprises de jouir d’une plus grande liberté. Les rassemblements sont toujours limités à un maximum de quatre personnes.

Irlande

La réouverture progressive de l’Irlande, qui a commencé début septembre, aboutira à la suppression de la quasi-totalité des restrictions Covid-19 d’ici le 22 octobre. Les limites de capacité pour les événements et la preuve de vaccination pour entrer dans les restaurants et les bars seront levées. La seule restriction qui subsistera sera le port du masque dans les transports publics et dans les zones commerciales intérieures. Depuis le 19 juillet, les voyageurs américains entièrement vaccinés sont autorisés à entrer en Irlande et n’ont pas besoin d’être mis en quarantaine ou de passer un test Covid-19. Ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent passer un test dans les 72 heures précédant leur arrivée, puis rester en quarantaine pendant 14 jours une fois dans le pays et passer un test Covid après leur arrivée. Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de localisation des passagers au moins 48 heures avant leur arrivée. Les dernières mises à jour concernant les voyages peuvent être consultées sur le site Web du gouvernement.

En vertu des restrictions actuelles, les événements organisés à l’intérieur, tels que les conférences, ne sont pas autorisés. Toutefois, les événements en plein air réunissant jusqu’à 200 personnes sont autorisés dans la plupart des lieux. Jusqu’à 500 personnes sont autorisées pour les rassemblements en plein air dans les lieux ayant une capacité de plus de 5 000 personnes. Les organisateurs d’événements doivent respecter les protocoles de sécurité, y compris la distanciation sociale.

Italie

Les voyageurs non vaccinés en provenance des États-Unis doivent désormais rester en quarantaine pendant cinq jours à leur arrivée en Italie avant de subir un test de dépistage du Covid-19. Les voyageurs américains entièrement vaccinés doivent présenter une preuve de vaccination et un test Covid-19 négatif effectué dans les 72 heures suivant leur arrivée. Ces règles seront en vigueur au moins jusqu’au 25 octobre.

Le 6 août, l’Italie a introduit le "Green Pass", un certificat de santé numérique Covid-19 qui est nécessaire pour entrer dans les musées, les théâtres, les parcs à thème, les spas et les restaurants intérieurs. Toute personne âgée de plus de 12 ans doit prouver qu’elle a reçu au moins une dose de vaccin, qu’elle s’est rétablie du Covid-19 au cours des six derniers mois ou qu’elle a été testée négative dans les dernières 48 heures.

L’Italie a également mis à jour ses recommandations aux voyageurs. Les visiteurs des États-Unis, du Canada et du Japon sont désormais autorisés à entrer en Italie en vertu des exigences du certificat numérique Covid de l’UE. Dans le cadre du passeport numérique, les voyageurs doivent présenter une preuve de vaccination complète, un test Covid-19 négatif effectué dans les 48 heures précédant l’entrée sur le territoire ou un certificat médical attestant de leur guérison du virus.

Le gouvernement italien a continué d’assouplir les mesures d’atténuation du Covid-19 et l’ensemble du pays se trouve désormais en zone blanche, le niveau le moins restrictif de la carte italienne des restrictions, codée par couleurs. Dans les zones blanches, le couvre-feu a été levé et les bars et restaurants ont rouvert. Les foires commerciales et les conférences ont été autorisées à reprendre à partir du 15 juin, mais doivent respecter les protocoles de sécurité.

Japon

Il est toujours interdit de se rendre au Japon pour le tourisme et la plupart des autres activités à court terme. Cette restriction ne devrait pas être levée de sitôt. Le Premier ministre Yoshihide Suga a étendu l’état d’urgence du pays à plusieurs villes jusqu’à la fin du mois d’août au moins, couvrant Tokyo et Okinawa, ainsi que Saitama, Kanagawa, Chiba et Osaka. Le 5 août, un quasi-état d’urgence a été annoncé pour Fukushima, Ibaraki, Tochigi, Gunma, Shizuoka, Aichi, Shiga et Kumamoto. Les bars qui ne servent que de l’alcool sont fermés. Les restaurants et les bars qui servent de la nourriture doivent fermer à 20 heures et ne sont pas autorisés à servir de l’alcool. Il est conseillé aux résidents de ne quitter leur domicile que pour des raisons essentielles et d’éviter les rassemblements.

Mexique

La fermeture de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Mexique a été prolongée jusqu’au 21 septembre au moins. La plupart des destinations touristiques du pays ont rouvert leurs portes aux visiteurs, avec certaines restrictions. Le ministère mexicain du Tourisme a mis en place le système de certification Clear Point Quality Seal pour indiquer les restaurants, bars, hôtels et autres prestataires touristiques qui suivent les protocoles de sécurité les plus stricts.
Les Pays-Bas

Les Pays-Bas ont ajouté les États-Unis à leur liste de régions présentant un risque très élevé de Covid-19. Les voyageurs en provenance de ces destinations ne peuvent entrer aux Pays-Bas que s’ils sont entièrement vaccinés et se conforment à une période de quarantaine obligatoire de 10 jours. Depuis le 6 septembre, les voyageurs entièrement vaccinés doivent également présenter un test PCR négatif ou un test antigénique négatif, effectué dans les 24 heures précédant le départ.

Les Pays-Bas sont passés à la phase quatre de la réouverture le 26 juin. Toutefois, le gouvernement a temporairement resserré certaines restrictions, suite à une augmentation des cas de Covid-19. Les mesures actuelles devraient rester en place au moins jusqu’au 20 septembre. Pendant cette période, les petits événements d’un jour, sans sièges, sont autorisés s’ils respectent certaines restrictions. Les rassemblements ne doivent pas dépasser 750 personnes et doivent se tenir en plein air ou sous une tente en plein air. Les organisateurs d’événements doivent exiger des passeports à coronavirus prouvant une vaccination complète, une guérison au cours des six derniers mois ou un test Covid-19 négatif effectué dans les 24 heures. Les masques faciaux et la distanciation sociale ne sont pas requis lors de ces événements.

Nouvelle-Zélande

Les frontières de la Nouvelle-Zélande restent fermées aux visiteurs de la plupart des pays. Auckland est au niveau d’alerte quatre, le plus haut niveau de restrictions liées au Covid, avec des entreprises obligées de fermer et des événements de toutes tailles interdits. Le confinement à Auckland a été prolongé jusqu’au 21 septembre au moins. Les mesures de confinement dans le reste du pays ont été levées le 8 septembre, lorsque toutes les autres régions sont passées au niveau d’alerte 2. Les installations d’événements et de divertissement en dehors d’Auckland peuvent maintenant ouvrir, mais sont limitées à 50 personnes à l’intérieur et à 100 personnes à l’extérieur. Plus de 50 personnes sont autorisées si les groupes sont maintenus dans des espaces séparés et définis.

Le gouvernement a annoncé le 12 août qu’il prévoyait de rouvrir ses frontières aux voyageurs internationaux au début de l’année prochaine. Des mises à jour sur les voyages et le Covid-19 sont disponibles sur le site gouvernemental Unite Against Covid-19.

Portugal

Le Premier ministre António Costa a annoncé un plan de réouverture en trois étapes. La première phase a eu lieu le 1er août, levant le couvre-feu actuel et permettant aux supporters de retourner aux événements sportifs. La deuxième phase devrait commencer en septembre, à condition que 70 % de la population soit entièrement vaccinée. Dans le cadre de la deuxième phase, les limites de capacité des transports seront levées et les masques ne seront plus obligatoires à l’extérieur, sauf lors des rassemblements. Lorsque 85 % de la population sera entièrement vaccinée, le pays passera à la phase 3, au cours de laquelle les restrictions relatives aux rassemblements seront assouplies et les bars et les clubs pourront rouvrir leurs portes. Toutefois, des certificats Covid seront exigés dans les bars, les clubs, les hôtels et les restaurants, ainsi que pour les événements professionnels réunissant plus de 1 000 personnes à l’extérieur ou 500 personnes à l’intérieur. Des détails sur les derniers rassemblements et les restrictions de voyage sont disponibles sur le site web de Visit Portugal.

Écosse

À partir de la fin septembre, l’Écosse utilisera des passeports de vaccination pour l’entrée aux grands événements. Une preuve de vaccination sera exigée pour les événements intérieurs non isolés de plus de 500 personnes, les événements extérieurs non isolés de plus de 4 000 personnes, tous les événements de plus de 10 000 personnes et les boîtes de nuit.

L’Écosse est sortie de son système de restrictions Covid à cinq niveaux le 9 août, permettant à tous les lieux de rouvrir aux heures normales d’ouverture et supprimant toutes les restrictions liées à l’éloignement physique. Toutefois, le port du voile reste obligatoire dans les espaces publics intérieurs et dans les transports publics. En outre, les restaurants et les lieux d’accueil doivent recueillir des informations sur leurs clients à des fins de recherche de contacts. Les rassemblements de plus de 2 000 personnes à l’intérieur et de 5 000 personnes à l’extérieur devront faire l’objet d’une demande d’autorisation. Les détails et les mises à jour concernant les voyages sont disponibles sur le site Web de Visit Scotland.

Singapour

Singapour lèvera les restrictions frontalières avec Hong Kong et Macao le 26 août. Le pays a également annoncé son intention de lancer un couloir de vaccination avec l’Allemagne et Brunei en septembre. Les personnes entièrement vaccinées pourront voyager entre les pays sans être mises en quarantaine, mais des tests Covid-19 seront exigés avant le départ, à l’arrivée, le troisième jour et le septième jour.

Le pays a également assoupli les restrictions relatives aux rassemblements, à mesure que le taux de vaccination local augmente. Depuis le 19 août, les événements professionnels assis réunissant jusqu’à 1 000 personnes ou les réceptions réunissant jusqu’à 500 invités sont autorisés si tout le monde est entièrement vacciné. Seuls les événements réunissant moins de 50 personnes sont autorisés et doivent faire l’objet d’un test de dépistage avant l’événement. Les limites de capacité pour les croisières, les attractions et les musées sont passées de 25 à 50 pour cent.

Les organisateurs d’événements doivent soumettre leurs plans à l’approbation de l’Office du tourisme de Singapour et respecter des mesures spécifiques d’atténuation des risques. L’Office du tourisme de Singapour a lancé l’initiative SG Clean afin d’auditer les pratiques sanitaires de tous les types d’installations ; ceux qui mettent en place les mesures nécessaires obtiendront une certification de l’Office du tourisme. Suivre la situation sur le site de l’ambassade de France.

Espagne

Les restrictions relatives aux Covid-19 varient selon les régions, mais la distanciation sociale et le port du masque restent obligatoires dans tous les espaces publics. À Madrid, le couvre-feu nocturne a été levé et les hôtels, restaurants et bars peuvent fonctionner à 50 % de leur capacité. Les lieux culturels, tels que les musées et les théâtres, peuvent accueillir les visiteurs à 75 % de leur capacité.

Le 7 juin, l’Espagne a ouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés en provenance des États-Unis et de la plupart des pays du monde. En outre, les voyageurs non vaccinés des 27 pays membres de l’UE sont autorisés à entrer sur présentation d’un résultat négatif au test Covid-19.

Suisse

La Suisse a ouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés en provenance d’Amérique du Nord le 26 juin. Les voyageurs en provenance des États-Unis et du Canada qui présentent la preuve qu’ils sont entièrement vaccinés n’ont pas besoin de passer un test PCR avant leur entrée ni d’être placés en quarantaine après leur arrivée. Les voyageurs américains peuvent également entrer dans le pays avec un résultat négatif au test Covid-19 ou une preuve de guérison.

Les restrictions relatives au Covid-19 ont également été assouplies le 26 juin. Les obligations de travailler à domicile et de porter un masque à l’extérieur ont été levées. En outre, les événements qui utilisent des formulaires de certificat Covid-19 pour vérifier le statut vaccinal des participants ou les résultats des tests n’auront pas de limites de capacité ni de restrictions. En revanche, les rassemblements avec places assises sans certificat Covid-19 ne pourront pas dépasser 1 000 personnes. Les événements sans places assises et sans certificat Covid seront limités à 250 personnes en intérieur et 500 personnes en extérieur. Les dernières mises à jour et les informations sur ce qui est ouvert peuvent être trouvées sur le site web de Suisse Tourisme.

Royaume-Uni

L’Angleterre a annoncé le 12 septembre que les passeports vaccinaux ne seront pas utilisés pour l’entrée aux grands événements et aux boîtes de nuit. Le projet de mise en œuvre de ces passeports avait suscité de vives réactions de la part des politiciens et de l’industrie des boîtes de nuit. Le gouvernement a modifié cette exigence en raison de l’augmentation des taux de vaccination et des nouveaux traitements.

Depuis le 30 août, le Canada, la Suisse, le Danemark, la Finlande, la Lituanie, le Liechtenstein et les Açores figurent sur la liste verte du Royaume-Uni, ce qui signifie que les voyageurs en provenance de ces pays n’ont pas besoin d’être mis en quarantaine à leur arrivée. Cependant, ils doivent tout de même subir un test de dépistage avant et après leur voyage.

L’Angleterre a dispensé les résidents entièrement vaccinés et les personnes de moins de 18 ans de l’obligation de s’auto-isoler s’ils entrent en contact avec une personne dont le test de dépistage du Covid-19 est positif. De même, depuis le 2 août, les voyageurs des États-Unis et de l’Union européenne entièrement vaccinés ne doivent plus être mis en quarantaine à leur arrivée en Angleterre. Cependant, les voyageurs doivent toujours subir un test de dépistage du Covid-19 avant et après leur arrivée. Cette nouvelle règle ne s’applique actuellement qu’à l’Angleterre, mais on s’attend à ce qu’elle soit bientôt suivie par le reste de la Grande-Bretagne. Les croisières internationales peuvent également commencer à partir de l’Angleterre.

L’Angleterre est entrée dans sa phase finale de réouverture le 19 juillet. Toutes les limites de distanciation sociale ont été supprimées, les masques de protection ne sont plus nécessaires et toutes les restrictions de rassemblement à l’intérieur et à l’extérieur ont été levées. Selon le Premier ministre Boris Johnson, les passeports Covid ne seront pas utilisés comme condition d’entrée dans les lieux ou les événements. Une preuve de vaccination ou un résultat négatif au test Covid-19 seront toutefois exigés pour les voyages internationaux. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que le port du masque resterait obligatoire dans les transports publics de la capitale, tels que les métros, les bus et les tramways.

Les voyageurs en provenance de pays figurant sur la liste orange ne sont plus tenus de rester en quarantaine pendant dix jours après leur arrivée et de subir un nouveau test Covid-19 le huitième jour s’ils sont entièrement vaccinés et n’ont pas visité de pays figurant sur la liste rouge au cours des dix derniers jours. Les voyageurs en provenance de destinations figurant sur la liste orange doivent toujours effectuer un test Covid-19 avant le voyage et le deuxième jour de leur arrivée. Parmi les destinations figurant actuellement sur la liste orange figurent les États-Unis, la France, l’Allemagne et le Danemark.

Les visiteurs figurant sur la liste verte doivent également passer un test Covid-19 avant le voyage et le deuxième jour de leur arrivée, quel que soit leur statut vaccinal. Ils ne sont pas tenus d’être mis en quarantaine, sauf si le résultat du test est positif. Les destinations figurant sur la liste verte sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Singapour.

Les voyageurs en provenance de pays figurant sur la liste rouge ne peuvent entrer au Royaume-Uni que s’ils ont le droit de résidence ou s’ils sont citoyens britanniques ou irlandais. Ils doivent passer un test Covid-19 avant le voyage, être placés en quarantaine dans un hôtel approuvé par le gouvernement pendant 10 jours et passer deux autres tests Covid-19 à leur arrivée. Les pays figurant sur la liste rouge sont l’Afghanistan, l’Inde et l’Afrique du Sud. Les détails et les mises à jour du système de feux tricolores du Royaume-Uni pour les voyages sont disponibles sur le site Web du gouvernement.