Australie, un peu d’histoire ...
Accueil du site > Océanie > Australie, un peu d’histoire ...

Australie, un peu d’histoire ...




Australie, un peu d'histoire ...

Le pays affiche une histoire riche en rebondissement et en exotisme. Explorée tardivement, l’Australie a en effet connu des bouleversements majeurs ces derniers siècles.

Découverte aux alentours du XVIIe siècle, ce n’est qu’en 1770 que le fameux « Capt’ain Cook » entreprit de parcourir et cartographier la côte est du pays. Le 22 aout 1770, il en prend possession et la renomme : Nouvelle-Galles du Sud. En Grande Bretagne, on est tout content : on savait plus où mettre nos prisonniers, Thanks Captain Cook ! Ainsi, le 26 janvier 1788 (aujourd’hui l’Australia Day, jour de fête nationale), on débarque à Port Jackson pour construire la première prison. Ensuite, le 19e siècle n’est qu’ une grande période d’explorations européenne, avec une importante ruée vers l’or au début des année 1850.

Les six colonies crées en Australie, les mêmes qui existent aujourd’hui, deviennent peu à peu indépendantes, bien que toujours dans le crochet de l’empire britannique.

L’Etat fédéral voit le jour le 1er janvier 1901, après des années de négociations, et une constitution ratifiée par le Parlement britannique.

Durant les deux guerres mondiales, l’Australie contribue activement aux combats et envoient nombre de soldats au couperet. De fait, elle acquière une reconnaissance internationale pour cette participation ( la géopolitique, allez comprendre !)

A la suite de la 2nd guerre mondiale, on réalise qu’il faut peupler le pays, qui refuse d’être toujours considéré comme une terre de prisonniers. De plus, craignant une invasion asiatique, les gouvernements mettent tout en œuvre pour encourager une émigration européenne. La politique de l’Australie Blanche devient plus souple, et si l’on privilège tout d’abord la nationalité britannique, dans le souci de préserver un mode de vie apprécié de la société, on ouvrira ensuite les frontières à toute l’Europe. Ils accueilleront notamment un grand nombre de juifs rescapés du pogrom de 39-45 (Hop, encore des bons points !)

Ces nouveaux venus trouveront sans soucis maison et travail, l’Australie réussissant ainsi d’un coup de maître leur intégration.

Melbourne accueille les Jeux Olympiques d’été en 1956. La fin des années 1960 et le début des années 1970 marque le début de l’explosion de la culture australienne.

Les Aborigènes sont sans conteste une facette de l’Australie. Ils tentèrent de résister aux invasions coloniennes, et ce jusqu’au début du 20e siècle, pliant ensuite sous le poids de l’adversaire. Toujours au 20e siècle, une politique du gouvernement ordonna l’enlèvement d’enfants aborigènes à leur famille pour les placer ensuite dans des familles européennes, pour tenter d’imposer une culture occidentale. On parle alors des « générations volées ».

Il faut attendre 2008 pour que le gouvernement fédéral se décide enfin à présenter des excuses officielles pour les tords pratiqués à l’encontre de cette population, qui demandait ça depuis des dizaines d’années.

On retiendra donc de tout ça que la fête nationale commémore l’installation de la première prison sur le territoire, que la population aborigène fut sauvagement délogée de ses terres, et que les Australiens en ont marre des chinois. Mais sinon, l’Australie, c’est fun !

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org