Saint Pierre et Miquelon
Accueil du site > Amérique du Nord > Saint Pierre et Miquelon

Saint Pierre et Miquelon




Saint Pierre et Miquelon

"Saint-Pierre et Miquelon, c’est la France… à 25 km au large de Terre-Neuve. On y cause avec l’accent, l’étendard tricolore claque au vent et sur la Place du Général de Gaulle, les gendarmes, mains derrière le dos, portent fièrement le képi. Mais le « caillou », comme le surnomme affectueusement ses habitants, a son caractère bien à lui."

Louise Bilodeau, rédactrice touristique, extrait de l’article paru dans FranceGuide 2008.

Une semaine à Saint-Pierre et Miquelon est une durée idéale pour celui qui veut s’imprégner de l’art de vivre de l’Archipel. Il pourra ainsi prendre le temps de flâner, de vivre ses vacances et de découvrir tous les lieux emblématiques des îles.

Pour tous ceux qui disposent de moins de temps, la visite des trois îles, Saint-Pierre, Miquelon-Langlade, l’île aux Marins, est incontournable et nécessite un séjour d’au moins trois nuits, surtout durant l’été où le regain d’activités et les longues journées sont l’occasion de vraies rencontres.

Saint-Pierre

Saint Pierre et Miquelon

Saint-Pierre, avec ses rues qui se coupent à angle droit et ses maisons de bois aux couleurs vives, est le centre administratif et commercial qui regroupe la majorité des quelques 6 125 habitants de l’archipel. La ville est ouverte sur le port à la fois pour la pêche et la plaisance. Si en hiver peu nombreuses sont les embarcations à flotter au gré des vents, l’activité estivale est plus importante et parfois de grands voiliers viennent faire escale dans ce havre encore mal connu mais si attachant. Le cœur de la ville est blotti au pied de la montagne que l’on peut découvrir au gré de balades. En saison, on peut y trouver des baies sauvages. D’en haut, le panorama est large et bien souvent on voit distinctement les côtes de la Péninsule de Burin (Terre Neuve).

Les îles de Miquelon et Langlade

Saint Pierre et Miquelon

Les îles de Miquelon et Langlade couvrent 200km² et sont unies par un isthme où l’on trouve les « buttereaux » sur lesquels poussent d’innombrables fraises sauvages. Cette dune marque la frontière entre l’océan et le Grand Barachois, grande lagune où les colonies de phoques s’ébattent sur les bancs de sable. Miquelon abrite un charmant village d’environ 600 habitants, un port et un aéroport dédiés aux liaisons inter-îles. On peut aussi débarquer et embarquer par zodiac à l’Anse du Gouvernement à Langlade. L’expérience est tout à fait authentique. Avec sa stèle inaugurée en 2007, Miquelon est un digne témoin de l’histoire du peuple acadien et de son « Grand Dérangement » du 18ème siècle. A partir de 1763, de nombreux Acadiens sont effectivement venus fonder le bourg de Miquelon. Après de multiples autres déportations, ces descendants des habitants de Grand-Pré ou encore de Beauséjour sont revenus vivre sur ce petit bout de terre. Miquelon comme Langlade abritent un patrimoine naturel remarquable, et parfois au détour d’un sentier, il faudra prêter attention à une Sterne arctique qui surveille sa nichée ou tenter de ne pas effrayer un cerf de Virginie qui se promène.

L’Ile aux Marins

L’Ile aux Marins, véritable île musée située en face de Saint-Pierre, raconte l’épopée de la pêche qui a marqué l’histoire de notre archipel.

L’Ile aux Marins se visite en solo ou mieux encore dans le cadre d’une visite guidée. Notre guide vous fera découvrir l’école, l’église, le musée Archipélitude qui présente une collection d’objets quotidiens utilisés autrefois et d’autres bâtiments réhabilités pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Recommandez cet article à vos proches




sejour.org